Ordalie

Vingt mois ont passé depuis l’arrivée de Yuri en Keltia et le couronnement de Louis-Philippe en France.

La tension n’a cessé de monter entre les deux pays, malgré les tentatives des Ambassadeurs japonais et ottomans pour calmer les velléités belliqueuses du jeune Roi d’un côté et la punition commerciale des Keltiens de l’autre. Lorsque la situation dérape, Yuri réalise qu’elle est la seule à pouvoir, peut-être, éviter au monde de basculer dans la guerre.

Reste à savoir si elle est prête à en payer le prix.

~

#Comment ce livre m’est-il tombé entre les mains ?

Lorsque les éditions Actusf m’ont proposé le troisième tome de la saga de Morgan of Glencoe, je n’ai pas hésité longtemps, tant les premiers et deuxièmes volumes m’ont plu !

~

#La guerre se prépare…

La Dernière geste est une saga qui se construit tome après tome et qui dévoile ses secrets petit à petit. J’avoue que l’autrice a réussi à m’emporter dans son univers. Celui-ci est foisonnant, riche, solide et j’aime m’y promener en suivant les personnages.

On y suit de très nombreux protagonistes. Pour autant, chacun est facilement reconnaissable. La plume de l’autrice les a dotés d’une écriture particulière, d’un ton, d’un caractère propres. En bref, chacun est unique, reconnaissable et apporte sa pierre à l’édifice de l’intrigue pour l’alimenter.

Je suis saisie par l’imagination de l’autrice, elle a réussi à déplier son intrigue et à la faire durer sur trois tomes et plus. Et ce, sans temps morts ni longueur, bien entendu. Morgan of Glencoe possède une grande plume. Celle-ci sait disséminer des indices et des éléments de narration qui relancent l’attention des lecteurices avec finesse et dévoiler un nouveau pan de l’intrigue. Et bien entendu, le roman se termine par un cliff hanger qui donne envie de lire immédiatement la lecture avec le tome 4* ! Il était prévu bien entendu, mais l’autrice a réussi à l’amener en toute simplicité.

L’univers dans lequel on évolue est extrêmement tranché. Comme pour les protagonistes, l’autrice utilise un ton et un champ lexical particulier. Fleuri, enlevé et lumineux pour Keltia, plus retenu, sombre et terne pour les pays de la Triade. Malgré les préférences de l’autrice et les miennes, je reconnais une fois encore le talent de l’écrivaine, qui possède la capacité de signaler ses lieux majeurs d’un simplement mouvement de plume. Elle a accordé le même soin à toutes ses descriptions pour un dépaysement total.

Ordalie est un roman qui met en avant l’amitié, le sens du devoir, la rigueur, la lutte pour la liberté et l’accomplissement de soi. C’est inspirant, touchant et c’est difficile de ne pas être ému.e lors de cette lecture.

* À l’heure où j’écris cette chronique, il n’est toujours pas sorti !

~

#En bref

Une fois n’est pas coutume, j’ai adoré Ordalie. La Dernière geste est une saga qui nous offre un dépaysement, une immersion totale et nous fait passer un excellent moment de lecture. Si ce n’est pas le cas, à découvrir de toute urgence !

La Dernière geste.- Ordalie.- Morgan of Glencoe.- Ed. Actusf.- Coll. Naos.- Disponible

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.