Pourquoi, l’élitisme littéraire m’énerve

Je suis un fervent défenseur du “tant qu’on lit et qu’on aime ça, c’est cool”. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde, malheureusement. De la même manière que certains énergumènes (souvent végans, faut dire ce qui est) viennent juger ce qui se trouve dans ton assiette, d’autres viennent donner leur avis sur les livres que vous avez entre les mains.

Et je dois dire que cet élitisme littéraire m’énerve un peu.

Continuer la lecture de « Pourquoi, l’élitisme littéraire m’énerve »

Recette pour une lecture réussie

La lecture, c’est comme le cheval, c’est trop génial. Parfois, on est déçu par la tournure que prend un livre qui pourtant, promettait beaucoup et démarrait bien. Ça arrive, rien ni personne n’est parfait en ce bas monde. Mais parmi toutes mes lectures réussies, j’ai pu remarquer quelques éléments qui font pencher la balance en faveur d’une histoire et pas d’une autre.

Voici quels sont mes ingrédients d’une lecture réussie


Sur la forme du récit, on a déjà évoqué le fond ici.

Continuer la lecture de « Recette pour une lecture réussie »

Mes petites tristesses de lectrice

Lire, j’aime ça. On peut même dire que les livres et la lecture sont une de mes plus grandes passions, avec le jeu de rôle grandeur nature. Ca me destresse, je m’évade, je découvre de grandes plumes et de nouveaux univers tous aussi magnifiques les uns que les autres. Et je rêve. Mais tout n’est pas rose au royaume du Danemark dans mon monde merveilleux…
 

Il y a quand même des choses qui me rendent triste

Continuer la lecture de « Mes petites tristesses de lectrice »

Pourquoi entendre “j’ai préféré le film au livre” est rare

Depuis quelques années, j’ai pu me rendre compte que de très nombreux films sont adaptés de romans et de sagas littéraires. Parfois, le lien est limpide comme The Lord of the Rings de Peter Jackson. Mais à d’autres moments, on se rend compte de l’inspiration trèèèèès longtemps après. Saviez-vous que Le Roi lion (RIP Mufasa) était inspiré d’Hamlet de Shakespeare ?

Alors, pourquoi, parmi toutes ces adaptations, préfère-t-on rarement le film ?

Continuer la lecture de « Pourquoi entendre “j’ai préféré le film au livre” est rare »

La routine d’une rédactrice

Bien écrire, ça ne s’apprend pas en une fois par un quelconque tour de magie. Désolée de vous décevoir si vous pensiez une telle chose. Il s’agit du résultat d’un travail quotidien de rédaction pour toujours être au top. C’est en regardant cette vidéo publiée par l’auteur Samantha Bailly que j’ai eu envie de faire le point à mon tour. Certains s’en rappellent peut-être, c’est mon métier, tout ça…
 

Quelques mots à propos de ma routine de rédactrice web

Allez donc voir cette vidéo et les autres de l’auteur, elles sont instructives et inspirantes !
 

Continuer la lecture de « La routine d’une rédactrice »

J’ai testé pour vous… faire partie d’un club de lecture

Ils se réunissent en cercle dans une petite pièce intimiste pour parler à bâtons rompus durant parfois plusieurs heures, le volume en question dans une main, un verre dans l’autre.. Le sujet, le livre. Ou un livre. Ou plusieurs livres.

Il s’agit bien évidemment d’un club de lecture.




Je n’ai jamais eu l’occasion de me réunir avec d’autres personnes pour discuter d’un livre en particulier. Ce genre de club de lecture me semble totalement rébarbatif : un livre imposé, des discussions convenues avec des personnes que je ne connais pas. Internet et ce blog mis à part, je n’ai jamais été à l’aise à parler de mes lectures à l’oral, encore moins devant plusieurs personnes. Autant vous dire que lorsqu’on m’a proposé cette “sortie”, j’ai beaucoup hésité avant de me lancer. Mais je l’ai fait, et je m’en félicite !

Ce club, en quoi il consiste ?

Avant toute chose, Lecteur Échange Partage n’est pas un club de lecture comme les autres. Ici, exit les livres imposés. Chacun ramène un livre, en parle et en lit un extrait, voire plusieurs si le cœur lui en dit. Alors, forcément, on parle de littérature, c’est même la principale raison pour laquelle nous nous réunissons. Mais découvrir de nouveaux univers à travers ces témoignages suivis d’échanges est proprement passionnant, plus à mon humble avis que de parler d’un seul et même texte – surtout si on ne l’a pas vraiment apprécié.


Lecteur Échange Partage est l’émanation littéraire d’une troupe de théâtre que l’une de ses comédiennes anime. Nous nous réunissons les derniers jeudis du mois au café l’Illustration de Lille entre 20h et 22h30.

Pourquoi j’ai aimé ça ?

Parce que ce club n’est pas comme les autres et que j’aime ne pas faire comme les autres.

Plus sérieusement, pour la possibilité de parler des titres que j’ai réellement aimés et surtout expliquer pourquoi je les ai tant appréciés. La plus belle récompense est quand mon livre est emprunté. Signe que ma mission sur Terre de cette séance est achevée et que je peux partir en paix.

Car oui, il est possible d’aller plus loin que de parler de ses lectures : rallonger sa PàL emprunter les livres présentés par les autres participants. Histoire de comprendre pourquoi ils les ont tant apprécié. Et encore une fois d’élargir ses horizons culturels. D’enlever ces foutues œillères qu’on se colle parfois tout seul.

Et puis, je rencontre d’autres passionnés de littérature lors de cette soirée. “Ouais, bah dans d’autres clubs AUSSI tu pourrais en rencontrer”. C’est vrai. Mais cette découverte mutuelle va plus loin. Il ne s’agit plus seulement de découvrir le point de vue d’autrui sur une même lecture, mais de découvrir ce qui fait battre son petit cœur de mordu de lecture.

Alors, au final ?

Maintenant, j’attends avec beaucoup d’impatience chaque dernier jeudi du mois. Je me plais beaucoup dans cette formule vraiment particulière qui permet un vrai moment d’échange et de partage au sujet de nos lectures (vous l’avez, la référence ?)

J’ai réussi à convertir quelques amis qui m’accompagnent souvent dans cette parenthèse littéraire. C’est un peu l’occasion de les connaître un peu plus…

Si vous aussi vivez de telles expériences, racontez-les en commentaires !

De mes habitudes de lecture

 

C’est drôle quand on j’y pense. Je lis différemment selon ma lecture. Et je ne parle pas ici du genre littéraire qui m’occupe ni de l’histoire. Quoi que.
Non. Ici, je parle bien de mon comportement face à la lecture. En bref :

Mon comportement change selon le format du livre que j’ai entre mes mains.

Je m’explique.

Mon comportement face à un livre change selon la forme de celui-ci. Les grands formats, les poches, les ebooks et les beaux livres. Je me comporte différemment selon le livre que j’ai entre les mains. Question grand format et beaux livres, ma lecture est souvent hachée pour diverses raisons. 

Les grands formats

Quand je le peux, j’évite d’emporter les livres en grand format quand je peux l’éviter. Mais j’ai l’impression de retrouver avec plus de plaisir l’histoire là où je l’ai laissée durant ma précédente session de lecture. Et j’ai aussi l’impression de prendre le temps de lire l’histoire, de tout retenir, de savourer la plume de l’auteur. Bref, de profiter au maximum de ma lecture.
Le grand format possède une aura vraiment particulière. Objet de culture, de lecture bien entendu. Mais aussi de collection, surtout s’il appartient à une série. Alors j’en prends soin. Un soin parfaitement excessif, peut-être jaloux. J’ai beaucoup de mal à prêter mes livres, et j’évite absolument lorsqu’ils sont en grand format. Pour les abîmer le moins possible. 

Les livres de poche

Ceux-là m’accompagnent partout : dans les transports en commun, en voyage ou dans les lieux où l’attente pourra être longue. Karadoc avait toujours un saucisson dans sa botte, moi j’ai toujours un livre de poche sur moi. C’est comme ça, on ne sait jamais quand on sera obligé d’attendre, alors mieux vaut être prêt !

Mes livres au format poche ont beaucoup plus vécu que mes grands formats ou les beaux livres. Je les promène partout. La pellicule de leur couverture peut s’en aller, ses coins sont un peu abîmés, les pages sont jaunies… C’est vrai que je les vois comme des objets à la manipulation un peu moins précautionneuse que les grands formats. A tel point que j’achète parfois un livre en poche que je possède déjà pour le lire lorsque je ne suis pas chez moi et/ou que le format normal est trop compliqué à emporter. 

Attention : cela ne signifie pas que je les maltraite pour autant ! Je ne corne pas les pages, je ne plie pas volontairement la couverture. Simplement, ils sont posés dans mon sac comme ça tandis que les livres en grand format sont protégés par un petit sac de tissu. C’est tout. Quand je vois disais que je n’avais pas le même comportement selon le format du livre !

Concernant ma lecture de ce titre, elle est sensiblement la même que pour les grands format. Si l’histoire est addictive ou qu’il s’agit d’un auteur que j’adore, j’ai toujours ÉNORMÉMENT de plaisir à retrouver ma lecture !

Les Beaux livres

Alors ceux-là ne sortent pas de la maison. J’ai remarqué que j’avais besoin d’un contexte bien particulier pour lire ce genre d’ouvrage. Il me faut un moment calme, où je n’ai rien d’autre à faire et durant lequel personne ne vient me déranger. 

Ma lecture doit être un moment presque hors du temps pour que je puisse pleinement apprécier le côté pictural et textuel du beau livre en question.

Et les ebooks ?

Pour la lecture numérique, j’ai mes périodes. Je peux aisément passer plusieurs semaines sans toucher à ma liseuse. Il faut dire que la mise en page est un peu aléatoire selon les titres que je lis sur ma liseuse. Et simplement que je n’ai pas encore acquis l’automatisme. Et aussi que j’adore flâner en librairie ou en bouquinerie pour acheter mes livres plutôt que de commander des fichiers sur Internet.

Mais cela ne m’empêche pas de dévorer quelques ebooks de temps en temps sans pouvoir m’en détacher !

#En Bref

Une chose est claire, quel que soit le type de livre lu, j’ai BEAUCOUP de mal à prêter mes livres. Il faut que ma confiance en l’emprunteur soit grande et que je sois sûre de le retrouver en excellent état. 

Et vous, quelles sont vos manière de lire les livres ? Diffèrent-elles selon le type de livre ? Dites-moi tout !

Des habitudes de lectrice


Hello tout le monde ! Il y a quelques semaines, je suis tombée sur un quizz à propos de mes habitudes de lectrice. Ce petit test m’a permis de réfléchir sur mes choix de lecture, mon comportement et la façon dont j’envisageais mes lectures ! Peut-être que cela vous donnera des idées sur la manière dont vous lisez ? 🙂


Mes prochaines lectures, je les choisis au feeling. Je ne suis pas de celles qui établissent un planning strict de ce qu’elles vont lire durant les prochaines semaines (parfois les prochains mois, j’ai déjà vu ça). Selon mon humeur du moment, selon l’état d’esprit dans lequel ma lecture précédente m’a laissée, je pioche dans ma bibliothèque ! Et lorsque je reçois un livre, je le fais bien sûr passer en priorité 🙂

Quand je n’aime pas un livre, je le mets de côté pour essayer de comprendre ce qui ne va pas. La plupart du temps, je le reprends en espérant qu’il s’agit juste d’un passage à vide du roman. Je suis une grande optimiste ! ^^. Parfois, je le mets de côté car le problème peut venir de moi. Il suffit que je ne sois pas dans le bon état d’esprit à ce moment donné là. Et quand je trouve que le livre n’est vraiment pas bon, j’abandonne. C’est rare, mais ça arrive.

J’avoue beaucoup apprécier les couvertures des littératures de l’imaginaire. Les éditeurs leur prêtent beaucoup d’attention, et cela aboutit souvent à de beaux résultats. Ma dernière couverture coup de cœur :
Même si le contenu reste le plus important, il faut avouer qu’un beau livre n’est pas à rejeter, qu’en pensez-vous ? Mais je n’ai jamais rejeté un livre car la couverture n’était pas à mon goût. Elle est d’ailleurs souvent un bonus pour moi ! 

Lorsque je choisis mes livres, je me fie en premier lieu au premier avis que je me fais lorsque je lis le début ainsi que la 4e de couverture. Il arrive aussi que je demande un avis au libraire. Mais si je dois recourir à un avis extérieur, il n’y a que quelques personnes dont l’avis est sûr que je consulte pour mon choix ! Et la plupart du temps, il se révèle payant !

J’aime offrir des livres. Pour beaucoup, le livre comme cadeau est quelque chose d’un peu ringard, de générique. Je prends beaucoup de soin à le choisir selon la personne à qui je compte l’offrir. J’aime enfin offrir à mes proches (qui ont les mêmes goûts que moi) les livres qui ont été pour moi un coup de cœur. C’est comme ça…
Mais je n’aime pas les prêter ! Ils m’ont trop souvent été rendus écornés, abîmés. J’ai beaucoup de mal à m’en séparer pour un moment, surtout ceux à qui je tiens.

J’adore les cartes ! Surtout en fantasy, ou les auteurs nous proposent des contrées inconnues. Pitié, mettez des cartes, plein de cartes ! 😀

J’aime les histoires qui me font poser le livre. Pendant un moment, bien entendu ! J’aime lire un passage, puis prendre quelques minutes pour considérer ce que je viens de lire. Le plus souvent, c’est quand le scénario prend un tour inattendu, que l’écriture est belle ou qu’une bataille magnifiquement décrite s’est terminée. 

Lorsqu’un la suite d’une série sort longtemps après, je relis le (ou les) volumes précédents. Bien entendu, je n’ai pas relu toute la saga Harry Potter avant de commencer le tome 7 ! C’est surtout vrai lorsqu’il s’agit d’une série à la fois compliquée et que j’aime beaucoup. Pour les autres, je me raccroche à ma mémoire. Heureusement qu’elle est bonne !
Quand on me demande pourquoi je lis, je ne sais pas quoi répondre. C’est tellement naturel pour moi que c’est comme si on me demandait pourquoi je mange.

Il y a un auteur dont je ne supporte pas que l’on dise du mal. Il s’agit de J.R.R. Tolkien. J’avoue que j’ai du mal à accepter la critique sur son oeuvre. Surtout si c’est “ouais mais son Seigneur des Anneaux, c’est trop descriptif.”. Préparez bien votre argumentation si vous voulez le critiquer devant moi ! Et si vous n’aimez vraiment pas, lisez autre chose 🙂
Je peux passer beaucoup de temps à parler de mes lectures. C’est pour ça que j’aime tant les salons et les conventions ! On rencontre des gens aussi passionnés que nous, et c’est vraiment un grand plaisir !


Et vous alors, vous reconnaissez-vous dans ces quelques mots ? Dites-moi tout les amis !

De retour de salon !


Hello tout le monde ! Vous êtes peut-être intrigués par ce titre un peu particulier qui change du point lecture de d’habitude. C’est que ce week-end, je suis allée en festival, et que j’ai passé deux journées formidables !

Le Salon Fantastique, c’est d’abord une super ambiance. L’ambiance est détendue et sa taille moyenne permet de tout voir et de discuter facilement avec les auteurs et les exposants, tout en offrant des conférences et une prestation de bonne qualité. 
J’ai pu y retrouver des amis que ça fait toujours plaisir de revoir : Elise, Fabrice, Mathieu, Nathalie, Guillaume, Nat’… C’est toujours un plaisir de passer des moments avec eux, et les revoir est toujours synonyme de franche rigolade ! 

Un salon à taille humaine disais-je, où discuter avec les gens est facile. Pas de queue de 500 mètres pour une dédicace, des auteurs accessibles (et tellement sympathiques, des amis aussi !) et de bonnes animations proposées, parmi lesquelles des démonstrations de danse médiévale, de combats de canne et d’escrime artistique, et des jeux ! J’ai participé à un steamquizz et à une chasse aux trésors sur le thème de Tolkien proposé en partenariat avec Tolkiendrim. J’ai gagné cette magnifique carte grâce à l’aide d’un ami !
Un grand merci à lui bien entendu !

Si je n’ai pas pu participer à toutes les conférences, j’ai eu tout de même l’occasion d’assister à certaines d’entre elles, dont une sur le thème des langues elfiques dans l’oeuvre de Tolkien qui n’a réussi qu’à accroître le respect que j’ai déjà pour ce grand homme. Mention spéciale pour la conférence de Nathalie Dau que j’ai malgré moi embarrassée avec mes questions. Désolée ! 
J’ai également rapporté un beau butin livresque et ludique, mais j’ai bien entendu su rester raisonnable… tout en me faisant plaisir ! J’ai donc ramené :
Voyages Livre 2 des Ombres d’Esteren
Iluvendan tome 2 de Nicolas Debandt
Les Kerns de l’Oubli tome 3 de Feldrik Rivat
Ex Machina, l’Anthologie officielle du Salon
City Hall tome 1 + le carnet gagné lors du Steamquizz
La Maison des mages d’Adrien Tomas
Nouvelles peaux, un recueil aux éditions Luciférine
– Le jeu  La Rose Noire des Ombres d’Esteren



C’est donc épuisée, avec une paire de chaussures qui a rendu l’âme mais de la musique et des souvenirs pleins à la tête que je suis repartie de cette troisième édition du Salon Fantastique. Je n’ai qu’une chose à dire, vivement l’an prochain !

#Remerciements
– Elise Jourdan
– Mathieu Coudray
– Fabrice Crézé
– Guillaume Besançon
– LegrandNatalou
– Nathalie Dau et Kerridwen
– Thomas Riquet
– Nelyhann et Véronique
– Dimitri et les auteurs de l’Homme Sans nom
– Tolkiendrim et leurs encouragements pour l’énigme
– L’équipe des bénévoles toujours très sympathique
– Arthur Morgan que j’ai retrouvé et avec qui j’ai eu encore le grand plaisir de discuter
– L’équipe de French Steampunk pour leur musique, leur bonne humeur, leur quizz et les duels de thé !
Ainsi qu’à tout ceux qui ont directement ou indirectement contribué à faire de ce festival un moment inoubliable ! 🙂