Le Temps du Teuz

Dans l’univers de la Dernière Geste, Morgan of Glencoe reprend steampunk et fées pour vous dévoiler les solstices spéciaux de nos personnages favoris. Un préquel à Dans l’ombre de Paris pour nous dévoiler les prémisses d’histoires d’amours légendaires, la construction des égouts ou encore les amitiés naissances au royaume de France.

Des histoires courtes de 21 décembre un peu particuliers…

#Comment ce livre est-il tombé entre mes mains ?

Les éditions Actusf m’ont proposé ce recueil de nouvelles en service de presse. Je n’ai pas hésité très longtemps, étant donné mon amour pour la série de Morgan of Glencoe. Et j’ai bien fait ! Merci Actusf pour cet envoi !

~

#Il y a des autrices pour lesquelles on n’hésite pas

Et bien sûr, Morgan of Glencoe en fait partie. Depuis le premier volume de sa saga, toujours en cours à l’heure où j’écris ces lignes, je suis tombée sous le charme des protagonistes de son histoire et me suis laissé emporter par les remous de l’intrigue à chaque volume. Je dirais même que l’autrice fait partie de la short list des écrivaines dont je guette la publication.

Quel plaisir donc de retrouver les personnages que j’ai tant appréciés dans les romans ! Morgan of Glencoe les met en scène dans de petites histoires qui viennent leur donner de la personnalité et du background. De la même manière, ces nouvelles donnent de la profondeur à l’intrigue globale, avant ou après les événements des romans d’ailleurs.

Si c’est un roman que j’aurais aimé garder pour la période des fêtes de fin d’année, je n’ai vraiment pas pu m’en empêcher. J’ai toutefois réussi à découvrir les nouvelles une à une, sans binge-reading… Et ce n’était pas facile !

Le Temps du Teuz nous plonge dans le cadre d’une fête d’hiver durant laquelle on se blottit au chaud avec celleux qu’on aime pour profiter de leur présence. Il y a des cadeaux, mais l’accent est mis sur les moments partagés et ce point m’a touchée. C’est cela que j’attends de ce genre de fête.

Chaque nouvelle, indépendante des autres, est un plongeon dans un passé plus ou moins lointain. Ainsi, on en découvre plus à propos de l’histoire des personnages, y compris de celleux qui ont disparu à l’époque des romans. Une fois encore, on se sent bien auprès du peuple Keltien et on frémit en fréquentant la cour de France. Honnêtement, je sais vers où penche mon cœur… Un peu comme celui de l’autrice !

~

#En bref

Le Temps du Teuz est un recueil dont j’ai énormément apprécié la lecture. Tour à tour réconfortant, touchant, distrayant, il donne envie de se blottir dans un canapé bien chaud avec celleux qu’on aime.

Le Temps du Teuz.- Morgan of Glencoe.- Ed. Actusf.- Disponible

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.