Meute

Roman atypique lycantrope, Meute suit Nathanaël, Val et Calame. Si le premier est un loup-garou né de la violence et la solitude, le second est un humain à qui l’on a volé la voix alors que le troisième est un loupiot traumatisé, incapable d’accéder à la moindre autonomie. Ce récit fantastique est avant tout celui d’une tranche de vie…

De ce moment où tout bascule entre le noir et la lumière.

#Comment ce livre m’est-il tombé entre les mains ?

Meute m’a été proposé dans le cadre de mon partenariat avec les éditions Actusf. La magnifique couverture du roman et le pitch mystérieux de la quatrième de couverture ont su me captiver, alors je me suis laissé tenter. Et j’ai bien fait !

~

#Personnages écorchés et émotions à fleur de peau

J’ai bien fait, parce que ce roman est un coup de cœur pour moi. J’ai dévoré les presque 570 pages en quelques heures. Je ne pouvais pas m’arrêter. L’autrice n’a même pas eu besoin de cliffhangers pour que son roman soit addictif. Sa plume et ses personnages jouent parfaitement ce rôle.

Nathanaël, Calame, Val et tous les autres sont attachants. Bourrus et parfois violents c’est sûr. Mais en un sens, j’ai apprécié me retrouver à leurs côtés. Chacun de ces trois personnages principaux se trouve au bord d’importants chamboulements dans leur vie et assister à la manière dont ils y répondent a quelque chose de rassurant. On a beau être un guerrier averti, le changement fait peur à tout le monde.

L’intrigue est diffuse, car vécue de plus ou moins près selon les points de vue. Néanmoins, elle installe une tension dans l’ensemble du texte, ce qui le rend difficile à poser. J’avais envie de savoir ce qui allait finir par arriver ! L’autrice nous place dans une société inégale, après qu’un événement s’est produit et a causé cette rupture. Et dans laquelle des loups-garous existent, bien entendu. J’avoue que le paysage dans lequel évoluent les protagonistes est glaçant : j’étais bien contente de ne pas y vivre. En un sens, je n’ai pas pu m’empêcher de transposer ces différences sociales à notre monde à nous… et à me donner envie d’agir pour qu’elles tendent à disparaître.

Karine Rennberg est une autrice talentueuse, qu’il faudra suivre. Sa plume est acérée, ne fait pas dans la dentelle et nous offre un récit à vif, nerveux et poétique. J’ai vraiment adoré les passages de Calame et sa vision colorée de ce qui l’entoure. C’est beau, ça offre une oasis de poésie dans cet univers très dur. L’autrice manie les mots avec brio pour emporter ses lecteurices dans une intrigue dont elle maîtrise le moindre mot.

Ce roman possède une particularité, tout le texte est écrit à la deuxième personne du singulier. Cela donne une tonalité bien particulière au récit. Comme si on se trouvait avec le narrateur dans l’esprit des protagonistes et que l’on dialoguait d’une certaine manière avec eux.

~

#En bref

Meute est un coup de coeur, que j’ai dévoré en quelques heures à peine. Ça parle d’affronter le changement, de courage, d’amitié et c’est bien écrit… N’hésitez pas !

Meute. Karine Rennberg.- Ed. Actusf.- Coll. Bad Wolf.- Disponible

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.