La Princesse au visage de nuit

Hugo, enfant violenté par ses parents, s’est enfui avec ses amis dans la forêt, à la recherche de la princesse au visage de nuit, qui exaucerait les vœux des enfants malheureux… Il est ressorti du bois seul et sans souvenirs, et a été placé dans une famille d’accueil.

Vingt ans plus tard, alors qu’il a tout fait pour oublier son enfance, Hugo apprend la mort de ses parents. Mais, de retour dans le village de son enfance, il découvre que ses parents auraient été assassinés, et d’étranges événements se produisent. La petite voiture de son enfance réapparaît comme par magie. De mystérieuses lueurs brillent dans les bois.

Les orages soufflent des prénoms dans le vent.

#Comment ce livre m’est-il tombé entre les mains ?

J’ai eu l’occasion de livre La Princesse au visage de nuit après que ce livre m’a été proposé par les éditions de l’Homme sans nom en service de presse. Encore merci pour votre confiance et pour cette belle lecture !

~

#Enquête, fantômes et poésie

Le propre du fantastique, c’est qu’il fait irruption dans notre réalité et met souvent tout à sac. Parfois par le biais d’une créature, à d’autre moments par un autre monde. Dans La Princesse au visage de nuit, c’est le passé qui revient tout détruire.

Dans cette histoire, on s’attache aux pas d’Hugo, un jeune homme qui a tout mis en oeuvre pour tirer un trait sur son passé et a réussi à se construire une vie à Paris, avec métier et amis. Seulement voilà : ses parents décèdent dans un accident de voiture. Et là, tout se précipite. Le héros est forcé de replonger dans un passé qu’il aurait voulu oublier.

Dans La Princesse au visage de nuit, David Bry nous plonge dans un récit qui mélange les genres. Enquête policière, horreur, thriller : l’auteur nous propose une atmosphère unique, bien présente et qui nous entoure dès les premiers chapitres.

Du passé au présent, l’auteur nous entraîne dans une intrigue très bien menée qui a su me faire garder le livre en mains. À la fin de chaque chapitre, j’avais envie de savoir la suite. J’ai dû lutter pour me convaincre de poser ce roman, ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps.

Derrière le fantastique, c’est le récit d’une histoire humaine qui nous est racontée. Derrière ses dehors normaux, j’ai admiré le personnage d’Hugo pour sa résilience et le courage dont il fait preuve. Il a souvent peur, mais fait ce qui doit être fait. Il a réussi à se reconstruire après une enfance difficile et fait face à un passé qu’il aurait voulu voir disparu pour découvrir la vérité.

J’ai vraiment apprécié la dimension fantastique de ce roman. L’auteur nous plonge dans une atmosphère de peur et de tension, mais son texte se fend également d’une certaine poésie. Avec une écriture très visuelle dans ses descriptions, l’immersion est vraiment totale.

~

#En bref

La Princesse au visage de nuit est un roman que j’ai vraiment apprécié. De l’ambiance aux personnages et à l’écriture, c’est un récit de grande qualité comme je n’en ai pas lu depuis très longtemps !

La Princesse au visage de nuit.- David Bry.- Ed. HSN.- Coll. Fantastic.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.