Passing strange

San Francisco, 1940. Six femmes, avocate, artiste ou scientifique, choisissent d’assumer librement leurs vies et leur homosexualité dans une société dominée par les hommes. Elles essayent de faire plier la ville des brumes par la force de leurs désirs… ou par celle de l’ori-kami. Mais en science comme en magie…

Il y a toujours un prix à payer quand la réalité reprend ses droits

#Comment ce livre est-il tombé entre mes mains ?

Passing Strange m’a gentiment été proposé en service de presse par Actusf. Je l’ai demandé un peu par curiosité, la quatrième de couverture a su attirer mon attention. J’ai un peu attendu pour le lire. Je crois qu’il est arrivé au bon moment

~

#Roman surprise

Ou pour aller dans les poncifs de la critique littéraire, un véritable « OVNI littéraire ». Quoi qu’il en soit, Passing Strange est le genre de roman qu’on ne rencontre que trop rarement.

Passing Strange, c’est une histoire de fidélité, d’amour et d’amitié plus forte que les années qui passent. C’est surtout un roman rempli de sensibilité toute en subtilité qui en dit beaucoup sans en faire trop.

L’auteure nous fait plonger dans un univers très particulier, l’Amérique homosexuelle dans les années 1940 où la situation pour ces personnes est plutôt compliquée. Il existe en effet de nombreuses lois interdisant les relations entre personnes du même sexe. Lire ce roman, c’est prendre conscience que rien n’a jamais été facile sur cette question et cette thématique est admirablement traitée par Ellen Klages, sans clichés ni rajouts.

En commençant la lecture de ce roman, je me suis demandée où l’auteure voulait nous emmener. L’intrigue est très bien maîtrisée : je me suis laissée porter dans cette histoire qui nous emporte dans un tourbillon d’action et de rebondissements. Mention spéciale pour la trame générale qui part et revient à son point de départ sur un point d’orgue humoristique qui clôt le récit de manière magistrale.

Et le côté fantastique dans tout ça ? À vrai dire, je me suis demandée à quel moment il allait arriver. Je pensais rencontrer un groupe de sorcières surpuissantes agissant pour vivre comme elles l’entendaient. S’il s’agit de femmes (très) charismatiques, la magie dont elles font preuve est subtile, discrète et utilisée uniquement en cas de besoin.

Peut-être est-ce paradoxal, mais cette utilisation purement pratique et technique de la magie donne au récit une impression de réalisme. Elle est présentée comme un outil, certes très utile ! Mais un outil quand même.

Les protagonistes sont vraiment attachantes et pleine de vie. Elles peuplent le récit et lui donne toute sa couleur. Leur passé les construit et leur donne toute leur épaisseur. C’était un vrai plaisir de les suivre et je les ai vraiment appréciées.

~

#En bref

Passing Strange est un coup de cœur. L’histoire est touchante et passionnante, les personnages attachants et l’intrigue bien construite et immersive. Lisez-le, je ne peux que vous le conseiller !

Passing Strange.- Ellen Klages.- Ed. Actusf.- Disponible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *