Necropolitains

Paris, un an après l’apocalypse zombie. Depuis la base souterraine de Taverny, où vit reclus et impuissant ce qui reste de l’armée régulière, le capitaine Franck Masson est envoyé en mission diplomatique au coeur de la capitale pour établir le contact avec plusieurs poches de survivants. Dans une ville lumière en lambeaux, investie par les morts-vivants et les bêtes sauvages, le soldat part en quête des derniers sursauts de l’humanité, de Dieu et de la France ! De buttes en îles, de parcs en souterrains, de chemins de fer en canaux, sa traversée lui apprendra par dessus tout que l’homme, même après la fin du monde, demeure un spécimen bien difficile à cerner.

Un road movie drôle et mélancolique dans un Paris ensauvagé.

#Comment ce livre m’est-il tombé entre les mains ?

C’est sur les réseaux sociaux que j’ai entendu parler de la « suite » de PariZ. J’avais adoré ce premier roman de Rodolphe Casso, je me suis donc empressée de lire la suite. Et je ne l’ai pas regretté.

~

#Une drôle d’histoire de monstres

Quel plaisir de retrouver la plume de Rodolphe Casso. Quand on sait qu’il s’agit de son second roman, la barre est placée très haut. Côté écriture, la qualité est au rendez-vous et le style de l’auteur, à la fois plein d’humour et de mordant. À le lire, on n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer !

L’auteur frappe fort avec ce nouveau roman, un imposant pavé de plus de 700 pages. Et malgré la taille de l’histoire, je ne me suis pas ennuyée une seule minute : le roman fourmille de détails qui, mis ensemble, donnent un grand réalisme à l’histoire. En suivant le capitaine Masson, on a l’impression de visiter ce Paris infesté par les zombies.

J’ai été vraiment impressionnée par la diversité des personnages que l’on rencontre au fil de cette histoire. Tous possèdent une personnalité et des comportements qui m’ont fait réfléchir : de quoi serais-je capable dans une pareille situation ? C’est une question un peu inconfortable, je l’avoue. Mais c’est la preuve d’un texte de qualité ! Divertir et faire réfléchir, ce n’est pas donné à tout le monde.

L’intrigue est suivie, mais se divise en trois partie. Dans chacune d’entre elles, l’auteur nous emporte dans des situations uniques décrites avec brio. Chacune nous propose une ambiance très différente, mais toutes trois sont aussi réalistes, preuve du talent de la plume de l’auteur. Narration et descriptions fourmillent de détails qui rendent – paradoxalement – le récit vivant et profondément immersif.

L’ambiance est tantôt légère et festive, tantôt remplie d’espoir ou au contraire lourde et sinistre. Pas facile comme rendu, mais l’auteur passe de l’une à l’autre avec aisance et nous emporte dans le sillage de ses mots. Du talent, je vous dis !

~

#En bref

Nécropolitains est une grande réussite. J’ai passé un excellent moment lors de cette lecture et je n’ai absolument pas vu passer les 700 pages. Je vous le conseille, évidemment !

Nécropolitains.- Rodolphe Casso .- Ed. Critic.- Disponible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *