Le Guide du voyageur galactique

Couverture Le Guide du voyageur galactique / H2G2, tome 1

Comment garder tout son flegme quand on apprend dans la même journée : que sa maison va être abattue dans la minute pour laisser place à une déviation d’autoroute ; que la Terre va être détruite d’ici deux minutes, se trouvant, coïncidence malheureuse, sur le tracé d’une future voie express intergalactique ; que son meilleur ami, certes délicieusement décalé, est en fait un astrostoppeur natif de Bételgeuse, et s’apprête à vous entraîner aux confins de la galaxie ? Pas de panique ! Car Arthur Dent, un Anglais extraordinairement moyen, pourra compter sur le fabuleux Guide du voyageur galactique pour l’accompagner dans ses extraordinaires dérapages spatiaux moyennement contrôlés.

Rien que ça !

#Comment ce livre m’est-il tombé entre les mains ?

J’ai lu le premier tome de la saga H2G2 il y a un moment, désireuse de découvrir ce qui se cachait derrière des références bien connues dans le monde des geeks. C’est sûr, Le Guide du voyageur galactique a changé ma vie de lectrice.

~

#Après Terry Pratchett…

Je savais que l’histoire de Douglas Adams est un classique, un incontournable du genre. Mais ce à quoi je ne m’attendais vraiment pas, c’est à rire aux éclats à longueur de chapitre.

Dans sa version française, le texte est bourré d’humour. Un humour plein d’intelligence et de finesse, mais aussi un humour tiré de situations absurdes et cocasses. Un humour à l’anglaise en somme.

Une chose est sûre, c’est que Douglas Adams maîtrise à fond son récit : rien n’est laissé au hasard : personnages, situations, suspens, tout est géré avec comme résultat un texte que l’on prend plaisir du début à la fin. Douglas Adams a su créer des personnages et des scènes qui sont restés ancrés dans la culture populaire et c’est sûrement ça qui crée un grand roman.

Il faut s’en douter, le rythme du récit est effréné et l’histoire se lit extrêmement vite. On ne voit pas le temps passer et c’est bien triste. Et puis on rencontre nombre de situations que l’auteur se plaît à remettre dans un contexte que l’on connaît, sauce science-fiction. Au risque de me répéter, j’ai adoré !

Et puis lire Le Guide du voyageur galactique, c’est aussi découvrir (enfin) toutes ces références remises dans leur contexte. J’ai A-DO-RÉ !

#En bref

Ce n’est pas une surprise, j’ai adoré Le Guide du voyageur galactique. Le livre est largement à la hauteur de sa réputation de classique et mérite d’être lu dans le monde entier, et peut-être un peu au-delà !

H2G2, T1, Le Guide du voyageur galactique.- Douglas Adams.- Édition Folio SF.- Disponible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *