Dans la combi de Thomas Pesquet

Le 2 juin 2017, le Français Thomas Pesquet, 38 ans, astronaute, rentrait sur Terre après avoir passé 6 mois dans la Station spatiale internationale. Mais entre ce que l’on voit à la télé et la réalité…

Les choses changent parfois beaucoup.

Continuer la lecture de « Dans la combi de Thomas Pesquet »

Point lecture

Hello tout le monde ! Une nouvelle semaine commence et la précédente m’a enfin permise d’avancer dans mes lectures ! Et comme nous sommes le 26 novembre, Noël est dans moins d’un mois ! Alors, j’ai fait mon premier sapin rien qu’à moi ! Le froid est bel et bien là et donne envie de se blottir avec un bon livre…

Et questions lectures… 

Continuer la lecture de « Point lecture »

Point lecture !

Une nouvelle semaine commence, et avec elle des nouveaux livres à lire ! Enfin, si j’y arrive… Mon emploi du temps est plutôt chargé en ce moment et je fais désormais partie de l’organisation d’un GN ! Donc, plein de textes à écrire et des documents à mettre en page ! Mais c’est super et je n’ai qu’à m’organiser un peu pour trouver le temps de lire !

Et donc, les lectures !
Continuer la lecture de « Point lecture ! »

Point lecture !

Hello amis lecteurs, amoureux de livres ou curieux de passage. Oui, j’essaie de varier mes introductions ! J’espère que tout va bien pour vous et que votre week-end s’est bien passé ! Et pourquoi pas, qu’il ait été rempli de lectures ! Pour ma part, j’ai eu le temps de lire ! J’ai même fini quelques livres… Alors,

Où en suis-je dans mes lectures ?


#J’ai terminé

Couverture La 25e Heure

#C’est en cours

#Autres joyeusetés 


Le concours devait se terminer vendredi… Mais j’ai décidé de le prolonger d’une semaine ! 🙂

Les arcanes de Naheulbeuk T1, Bière, monstre et bière


La terre de Fangh recèle bien des dangers. On y raconte aussi de nombreuses légendes, dont certaines se révèlent parfaitement stupides. D’autres encore concernent uniquement les elfes, ou les nains, et on s’en tamponne l’oreille avec une babouche. Quoi qu’il en soit, avant de partir à l’aventure, il vaut mieux savoir à l’avance ce qu’on peut trouver en travers du sentier. Savez-vous ce qu’il y a au niveau trois du donjon de Naheulbeuk ? Pouvez-vous décrire les effets d’un claptor de Mazrok ? D’où viennent les aventuriers, et qu’ont-ils accompli dans leur jeunesse ? Comment les nains creusent-ils les tunnels ? A quoi ressemblerait un barbare de niveau 10 ? Ou se trouve la rue des Talifurnes ? Est-il possible de mélanger du pâté de lapin avec un yaourt aux fraises ? Autant de questions qui trouveront leurs réponses, en images, dans les arcanes de Naheulbeuk.

Attention, il ne s’agit pas d’une bande dessinée relatant les aventures de la compagnie la plus bancale de toute l’histoire de Fangh, mais du premier tome de ce que l’on pourrait appeler un vade-mecum à l’usage des lecteurs curieux.
Dans Bière, monstre et bière, les fans de la saga de Pen of chaos trouveront une multitude d’informations utiles (ou pas) à propos de cet univers. J’ai adoré pouvoir connaître le passé des aventuriers de la compagnie sans nom fixe, c’est à dire avant que le MVAC (Mystérieux Vieux A Capuche) Gontran Théogal ne les recrute. Assister à leur enfance, en particulier celle dont on ne savait presque rien, comme celle de la magicienne par exemple, a été un véritable plaisir.
On en apprend plus sur l’histoire de cette contrée de manière plus générale, avec par exemple des informations précises sur les périodes historique tant de fois évoquées dans les romans ou la saga audio !
De plus, on peut presque imaginer s’inspirer de la biographie des aventuriers pour créer le background de son personnage, ou tout au moins lui donner une petite touche amusante. Mais Pen of chaos et Marion Poinsot vont plus loin que cela et dépassent vos espérances les plus secrètes en présentant l’évolution des classes de personnages des niveaux 1 à 12. Pourquoi ne pas aller au-delà ? Arrivez déjà là avec vos propres personnages, bande de petits sacripans !
Les auteurs nous proposent également une illustration des publicités les plus illustres en terre de Fangh. Il s’agit de la partie que j’ai le moins apprécié, car la version audio est de loin meilleure que la version bande dessinée.
Toute bonne bière se doit d’être accompagnée par une chanson ! Ce volume propose les paroles, accompagnées d’illustrations, de plusieurs chansons du Naheulband ! Vous pourrez ainsi les entonner en choeur avec vos amis, vos compagnons d’armes ou même seuls devant votre miroir ! Je n’affirmerai pas qu’agir ainsi vous conférera un bonus de charisme cela dit…
Enfin, un énorme plus pour moi qui suis une grande fan de cartes : ce tome comprend plusieurs cartes ainsi que des plans des principaux lieux de pérégrinations de nos héros. Le tout, en papier mat, pour mon plus grand plaisir. Cela peut aussi servir aux maîtres du jeux qui souhaitent essayer d’intégrer leurs joueurs en terre de Fangh !
J’apprécie particulièrement les illustrations de Marion Poinsot. Celles-ci sont chaleureuses et invitent au rire. En cela, elles illustrent bien (au sens propre comme au figuré, c’est le cas de le dire) l’univers de John Lang. Les personnages sont en effet joviaux et presque amicaux. Presque…
~ En Bref ~

Ce premier tome des Arcanes de Naheulbeuk, Bière, monstre et bière, propose de nombreuses informations à propos de l’univers de John Lang. Il s’agit d’un tome très intéressant qui plaira aux amateurs auxquels je le destinerais particulièrement. Je pense en effet qu’il faut connaître un minimum Le Donjon de Naheulbeuk pour apprécier pleinement les moindres détails de cette bande dessinée. 

Les Arcanes de Naheulbeuk T1, Bière, monstre et bière.- John Lang & Marion Poinsot.- Ed Clair de lune

Elfes T2 – L’honneur des elfes sylvains

Les Elfes sylvains se sont retirés du monde et préservent jalousement leur indépendance et leurs lieux sacrés. Quiconque pénètre sur leur territoire devient une proie…
Eysine, Cité-Etat de l’Est, a toujours vécu dans le respect des anciennes lois liant les Elfes et les Hommes. Pourtant, quand une puissante armée de mercenaires Ork assiège le royaume, Llali, la fille du roi de la cité, décide de rappeler aux Elfes le traité qui autrefois liait leurs deux races.
Ce récit est celui de deux peuples qui ont oublié leur passé commun…
Il est celui d’un Elfe et d’une femme qui portent en eux le pouvoir de faire renaître ce passé.

Une BD, une histoire, une espèce d’elfes particulière. C’est le principe de cette magnifique série dont je vais vous présenter le second tome. Pourquoi pas le premier et ensuite celui-ci ? Parce qu’il n’y a aucun lien narratif entre les deux, et que je préfère les elfes sylvains. 🙂


L’histoire proposée sur un tome si fin, à peine 54 pages se révèle surprenante par la profondeur de son propos. Nous sommes confrontés à une inimitié ancestrale entre deux peuples qui ont pourtant un passé commun. La menace ork ainsi que le désastre imminent fera réfléchir le lecteur sur l’importance du pardon et de la tolérance. Le genre fantasy est pour moi un bon vecteur de ce genre de messages car la présence de plusieurs races de personnages met en lumière la notion d’intolérance. 


L’intrigue est prenante et totalement immersive. Le dessinateur a joint son talent à celui du scénariste pour nous proposer un univers où violence, indifférence et amour sautent non seulement aux yeux, mais aussi aux tripes. 


Le dessin des personnages est très réaliste et favorise la représentation des sentiments qui les assaillent. Mais plusieurs planches nous proposent des vision “panoramiques” à couper littéralement le souffle. Elles représentent de majestueux paysages au détail très fin qui invitent à la contemplation et à la rêverie. 


~ En Bref ~ 


J’ai vraiment apprécié la lecture de ce tome dont l’intrigue est aussi prenante que les dessins sont beaux. C’est avec plaisir que j’ai lu et relu cette BD qui mérite qu’on se la procure au plus vite ! Vous ne vous ennuierez pas !