Paris-Capitale

Couverture Paris-Capitale

Il est dit que maintenant, à Paris, les tours Cuprifères grimpent jusqu’aux cieux. Que la ville flotte pour moitié dans le vent, portée par des ballons de verre. Que les morts reviennent à la vie. Il est dit que maintenant, à Paris, les savants d’antan conversent avec les savants d’aujourd’hui. Que les artistes, les penseurs, les ingénieurs de tous les temps travaillent à construire le monde de demain. Il est dit que maintenant, à Paris, des messagers d’argile soufflent la parole des anciens avant de tomber en poussière.

Les rumeurs volent, depuis les cercles polaires jusqu’aux sables libyens… 

Mais qui, en vérité, pourra vous dire ce qui se trame à Paris-Capitale ?

#Comment ce livre m’est-il tombé entre les mains ?

 
Pas du tout par hasard en tout cas ! Feldrik Rivat est un auteur que j’apprécie beaucoup et que je suis depuis son tout premier roman. Alors autant vous dire que je guettais avec beaucoup d’impatience la sortie de Paris-Capitale ! Si tôt sorti, je l’ai acheté… mais j’ai attendu un peu pour en commencer la lecture !
 

#Une uchronie qui me réconcilie avec l’écriture de son auteur

 
Je sais. J’ai dit que Feldrik Rivat était l’un des auteurs que je suivais avec le plus d’assiduité. Et pourtant… la fin de son précédent roman, Le Chrysanthème noir, m’avait clairement laissée sur ma faim question écriture. Et effectivement, j’ai eu quelques a priori en commençant ma lecture
 
Mais ils se sont vite envolés. Car avec Paris-Capitale, je retrouve l’auteur au top de son niveau. Sa plume est acérée, vive et sait laisser monter le suspens. Chaque millimètre de son Paris – et en particulier les Cuprifères – est décrit avec minutie et talent. Les dialogues sont savoureux et les personnages pleins de caractères. La plume de Feldrik Rivat est de grande qualité et témoigne d’un énorme travail dont le résultat est vraiment réussi !
 
Elle n’est pas seulement de qualité : elle immerge le lecteur dans un récit complexe, bien construit et enrobé dans une intrigue prenante. Je me suis laissée emporter dans cette intrigue fantastique, dans tous les sens du terme. L’immersion est d’une facilité déconcertante : lecteur inattentif, tu risques de te laisser embarquer par le rythme rapide de cette histoire palpitante comme je l’ai été !
 
Paris-Capitale ouvre une nouvelle dimension à cette partie de l’oeuvre de Feldrik Rivat : vingt ans après le premier diptyque, Paris-Capitale nous permet de retrouver des personnages qui ont évolué. Cette transformation est l’un des gros points forts de l’histoire et les changements sont vraiment réalistes. L’auteur connaît ses personnages et les rend de plus en plus vivants au fil de ses récits ; les retrouver vingt ans après est un plaisir.
 
J’ai aimé ce que Paris-Capitale a fait de l’histoire. Paris forme un microcosme bien particulier entièrement – ou presque – tourné vers l’étude de l’au-delà et l’exploitation des âmes. Parcourir les méandres des couloirs des quatre tours et découvrir les rouages de ce nouveau pouvoir est tout bonnement fascinant et je vous invite à les découvrir à votre tour.
 
Le roman mélange habilement les tons pour former une atmosphère bien particulière. L’humour (noir foncé) de l’auteur quand il évoque l’administrations des Cuprifères, la lourdeur de l’atmosphère et la tension qui s’en dégage dans les scènes à suspens ou encore la tristesse qui étreint les personnagesOn se passe de l’un à l’autre avec une grande facilité, dans Paris-Capitale. Rien ne nous est épargné.
 
Enfin, et pour ne rien gâcher, mention spéciale à l’objet-livre en lui-même qui est tout simplement magnifique. Aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, il attire l’œil par le soin apporté aux détails ! Je préférais les couvertures de la 25e Heure, mais quand même, Paris-Capitale vaut largement le détour !
 

#En bref

 
J’ai vraiment adoré cette lecture. Après un petit bémol sur son précédent roman, Feldrik Rivat revient en force et nous offre un roman bien écrit, à l’intrigue bien ficelée dans lequel on se laisse emporter vraiment facilement.
 

Bien sûr que je vous le conseille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *