Les Mondes-miroirs

Couverture Les mondes miroir

Amies inséparables durant leur enfance, Elsy et Elodianne ont grandi dans la cité de Mirinèce. Désormais adultes, elles ont pris des routes différentes. Elodianne met sa magie au service du gouvernement, tandis qu’Elsy dirige une agence de mercenaires spécialisée dans les règlements de comptes entre bandes rivales.

Lorsque les Blasphèmes attaquent la capitale, les deux amies s’unissent de nouveau.

#Comment ce livre m’est-il tombé entre les mains ?

Les éditions Mnémos ont eu la gentillesse de me proposer ce titre en service de presse. Curieuse de découvrir cet univers bien particulier et prise par l’envie de me replonger dans un monde fantasy, je n’ai pas hésité bien longtemps.

Merci pour la confiance que vous m’accordez !

~

#De la fantasy et des bad guys and girls

Cette histoire des mondes-miroirs, c’est d’abord un univers vraiment original. Les auteurs sortent des sentiers balisés de la fantasy “à papa” (comprenez la fantasy classique, celle qu’on lit tout le temps) pour nous proposer un monde possédant sa propre magie, son histoire et ses croyances. Visiter cet univers est rafraîchissant et passionnant, car chacun de ses aspects est extrêmement réaliste, y compris dans les intrigues politiques et les secrets religieux.

J’ai évoqué la magie. À l’instar des sciences dans notre monde, les arcanes sont répartis entre diverses branches, plusieurs spécialités. Ici encore, on sent le fruit d’une réflexion parfaitement aboutie de la part des auteurs. La magie des miroirs, permettant de visiter le monde-souvenir du mage auquel il appartient, est justement la branche la plus fascinante. À tel point que j’ai adoré ces moments passés là-dedans. Souvent, dans les romans fantasy, le système de magie est extrêmement descriptif et les scènes très longues. Dans Les Mondes-miroirs au contraire, la magie est dynamique, moderne et sans circonvolutions superflues. C’est ça, que j’aime et qui fait la force d’un bon roman de fantasy.

Mais la magie ne serait rien sans des personnages pour l’employer*. Ce roman est rempli de personnages au caractère bien trempé, ou encore aux talents merveilleux. Quoi qu’il en soit, chacun possède une personnalité bien particulière et je ne peux que souligner la plume efficace et créative des deux auteurs. Si le personnage d’Elsy est parfois un peu téléphoné, j’ai apprécié celui d’Élodianne à qui il reste peu de place à côté de son amie. Et cet effacement est peut-être la seule chose que je reprocherais aux auteurs.

Même les personnages secondaires sont intéressants. Qu’on ne fasse que les croiser ou qu’on les côtoie un peu plus, ils sauront faire avancer l’histoire sans se cantonner au rôle de second-couteau ou de cliché ambulant.

Ces protagonistes évoluent dans un monde passionnant, c’est dit, mais ils se trouvent impliqués dans une intrigue dont dépend la sécurité de leur pays – oui, rien que ça. C’est bel et bien elle qui rend ce récit si rapide à lire et si addictif. De révélations en embûches, l’histoire est remplie de rebondissements et chaque chapitre dévoile un nouveau pan de cet univers riche et passionnant.

L’accent n’est pas tant mis sur le suspens que sur la menace qui pèse sur la contrée de Miricène… Et sur les protagonistes. Le danger se cache à chaque coin de l’aventure et il n’a pas été rare que je continue ma lecture au-delà du raisonnable, happée par ma lecture.

Donnez à des auteurs imaginatifs carte blanche pour imaginer des monstres répugnants, il en ressortira ceux qui peuplent ce récit. Après une catastrophe dont on ne sait au finale pas grand chose, des animaux ont muté et des spores menacent d’infection les êtres humains. Et par-dessus cela, des immondes créatures, faites d’on ne sait quelle matière, sont créées et menacent la réalité-même. Avouez, vous êtes intrigués.

* Oui, je suis assez fière de cette transition

#En bref

Quel roman que celui des Mondes-miroirs ! Prenant, immersif, rempli de personnages hauts en couleurs et écrits de plumes de maîtres. Que demander de plus ? Je vous conseille de le découvrir au plus vite !

Les Mondes-miroirs.- Vincent Mondiot et Raphaël Lafarge.- Ed. Mnémos.- Disponible.

Une réflexion sur « Les Mondes-miroirs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *