Écriture – Mémoires d’un métier

Quand Stephen King se décide à écrire sur son métier et sur sa vie, un brutal accident de la route met en péril l’un et l’autre. Durant sa convalescence, le romancier découvre les liens toujours plus forts entre l’écriture et la vie. Résultat : ce livre hors norme et génial, tout à la fois essai sur la création littéraire et récit autobiographique. Mais plus encore révélation de cette alchimie qu’est l’inspiration. Une fois encore Stephen King montre qu’il est bien plus qu’un maître du thriller : un immense écrivain.

La vie n est pas faite pour soutenir l’art. C’est tout le contraire.

#Comment ce livre m’est-il tombé entre les mains ?

Voilà un très long moment – plusieurs années je pense – que ce livre traîne dans ma pile à lire. Du genre qui me conforte dans l’idée qu’il existe des moments bien particuliers pour découvrir certains livres. Et il semblerait que là, ça soit le bon. Alors je l’ai dévoré d’une traite !

#L’écriture… à propos de l’écriture

J’adore les livres qui parlent de livres, vous le savez.  Mais j’aime aussi écrire et apprendre. Alors le retour d’expérience d’un auteur… il fallait que je lise ce livre !

Tout n’est pas à prendre au pied de la lettre bien entendu – certains des propos de Stephen King sont spécifiques aux États-Unis des années 1980 et ne peuvent s’adapter en France en 2018.

Mais je dois dire que la passion qui anime l’auteur est inspirante et a fait écho en moi. Avec son talent habituel pour l’écriture, il a su transmettre sa passion en seulement quelques lignes. Toute la première partie est consacrée à la vie de l’écrivain. Et elle est inspirante en cela que Stephen King n’a jamais renoncé à sa passion et a été décidé à aller jusqu’au bout pour en profiter et en vivre.

Cette passion l’a aidé à surmonter de nombreuses épreuves : décès, accident. Toujours, il a su se relever et nous proposer des histoires qu’on lit encore et encore, sans se lasser.

Et puis, Stephen King nous donne de nombreux conseils d’écriture. Attention, je ne suis pas en train de dire que ceux-ci sont paroles d’évangile, mais ses conseils m’ont parus bons, en particulier sur le plan technique.

Un exemple ? Sa réflexion sur les personnages. King nous conseille de s’exercer à se mettre à la place du lecteur pour découvrir quels détails risquent de le renseigner le mieux à propos des protagonistes sans noyer le texte de détails inutiles.

Si je devais retenir un conseil…

Beaucoup écrire et lire beaucoup.

#En bref

Je ne dirai pas que la lecture d’Écriture, mémoire d’un métier est un livre distrayant. Mais à coup sûr, c’est un livre inspirant qui fourmille de réflexions et de conseils pour construire un roman sur le plan technique.

Quant à l’inspiration ? <spoiler> Elle se trouve dans les associations d’idées ! </spoiler>

Tu l’as lu ? Aimé ? Dis-moi tout !

Résultat de recherche d'images pour "gif chat signe"
Bye !

Une réflexion sur « Écriture – Mémoires d’un métier »

  1. Ping : Misery -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *