L’échiquier de jade

Couverture Sorcières associées, tome 2 : L'échiquier de jade

Tandis que les opposants à la visite de l’ambassadrice d’un empire agressif manifestent dans Jarta, tous les sorciers sont réquisitionnés pour combattre un démon qui a fait deux victimes. Un peu dépassées, les forces de l’ordre confient deux enquêtes aux sorcières Tanit et Padmé. Elles doivent notamment élucider le vol d’un antique échiquier de jade que la ville compte offrir à son hôte.

Entre démons et merveilles, nous voilà parti pour une enquête dans les hautes sphères

#Comment ce livre m’est-il tombé entre les mains ?

L’Échiquier de jade m’a été proposé par les éditions Actusf. Autant vous dire, qu’enthousiasmée par le premier tome, je n’ai pas hésité bien longtemps. Encore un grand merci pour leur confiance !

~

#Duo de choc pour enquête en milieu chic

Alors, qu’en est-il de cette nouvelle aventure de Tanit et Padmé ? Déjà, l’auteur ne nous laisse pas une seconde pour souffler. Le rythme de l’histoire ne connaît aucun temps mort et j’adore ça. Il y a toujours quelque chose à découvrir dans l’intrigue.

J’ai eu le plaisir de retrouver les deux voix très intéressantes des protagonistes. Elles sont dissonantes au possible, mais s’accordent étrangement bien. Avec un naturel désarmant, elles s’attellent à leurs missions et la mènent à bien. L’auteur a réussi à leur conférer deux personnalités bien différentes mais malgré tout complémentaires. Et surtout, Padmé et Tanit sont construites de manière totalement réaliste.

Plus encore que dans le premier tome, on découvre le fonctionnement, l’histoire et les us et coutumes de Jarta et des autres contrées issues de l’imaginaire de l’auteur. C’est une porte ouverte sur un univers que j’aimerais connaître plus en profondeur. J’ai adoré la diversité des peuples, les relations qui les animent. Le monde d’Alex Evans est secoué par d’innombrables tensions et échanges diplomatiques qui ne sont pas sans rappeler celles de notre propre monde, le côté belliqueux en moins.

L’intrigue, à présent. On suit non pas une, mais plusieurs pistes. Vont-elles se rejoindre à la fin ? Lisez le roman et vous le saurez. L’échiquier dont il est question dans le titre n’est que la porte d’entrée d’une histoire dont chaque repli dévoile une intrigue vraiment bien ficelée. Au programme : démons, diplomatie, voyage dans une poche d’univers parallèle… Ne me dites pas que ça ne vous intrigue pas.

Du premier au second tome, l’écriture d’Alex Evans me semble avoir pris davantage d’assurance. Elle s’avère parfaitement ciselée, pleine de mordant et apte à nuancer le récit de mille nuances de récits et de dialogues. Des hautes sphères aux plus familier des bidasses, j’ai apprécié la variété de la langue que manie Alex Evans.

#En bref

L’Échiquier de jade est un roman qui m’a réellement fait passer un très bon moment. Les personnages hauts en couleur, la maîtrise du récit par Alex Evans et la plume de celle-ci créent un ensemble homogène et attractif. Cette série est certainement l’une de mes préférées de la collection Bad Wolf, que j’adore.

Mention spéciale pour la couverture. Comme pour le premier tome, elle est juste magnifique. Admirez !

L’Échiquier de jade.- Alex Evans.- Ed. Actusf.- Coll. Bad Wolf.- Disponible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *