Lecture du mois : mai 2017 !

Oui, on est déjà mi-juin. Oui, ce mois et demi a été particulièrement chargé. Alors forcément, il y a du retard ! Mais comme plus c’est long, plus c’est bon, il est l’heure d’effectuer un bilan du mois écoulé, question lecture. En mai, j’ai lu quatre livres, soit 1392 pages.
 

Et parmi ces livres… Voilà mon préféré !

Continuer la lecture de « Lecture du mois : mai 2017 ! »

Point lecture !

Le blog reprend du service après une semaine et demie de pause. Je n’imaginais pas qu’organiser un GN prendrait autant de temps, voyez-vous… Mais me revoilà… Avec quelques pages lues, tout de même ! Au programme : deux livres terminés, deux en cours et un à suivre !

Plus de précisions sur mes lectures !

Continuer la lecture de « Point lecture ! »

Point lecture !

Déjà à la moitié de ce joli mois de mai ! Le temps doux revient, on n’a qu’une envie, se mettre dans un rayon de soleil et lire un peu ! Et malgré mon emploi du temps plutôt chargé, je trouve toujours le temps de lire… Mon week-end m’a même permis de dévorer un livre !
 

Voilà où j’en suis dans mes lectures !

 

Continuer la lecture de « Point lecture ! »

Point lecture

Et c’est reparti pour une nouvelle année ! J’ai beaucoup lu durant cette période de vacances qui m’ont fait du bien, je dois l’avouer… Alors, on reprend donc les bonnes vieilles habitudes. Alors en ce 09 janvier 2017…
 

Voilà où j’en suis dans mes lectures !

Continuer la lecture de « Point lecture »

Ces romans que je n’ose pas commencer

C’est sûr, il y a des romans sur lesquels je me jette à peine sortis, au détriment parfois d’autres lectures en cours – dont la plupart étaient en fait “prioritaires” comme des lectures de cours par exemple. Et puis, je suis quelqu’un qu’une pile à lire longue comme un jour sans pain rassure. Mais parmi ces titres qui m’attendent sagement, il en est des que je n’ose pas commencer. Même quand j’ai le temps. Et rien d’autre à lire.

Voici quelques uns d’entre eux

Et pourquoi je n’ose pas les commencer.

Continuer la lecture de « Ces romans que je n’ose pas commencer »

Point lecture, le grand retour !

Hello tout le monde ! Vous ne pouvez pas imaginer à quel point ça fait plaisir de revenir écrire sur cette page. Ca m’a manqué ! J’espère que vos vacances furent bonnes, ensoleillées et remplies de lectures. C’est la moindre des choses après tout ! De mon côté, j’ai plus lu que ce à quoi je m’attendais, durant mes quinze jours dans le Connemara. J’ai beaucoup écrit aussi, puisque j’ai tenu un carnet de voyage dont la rédaction a été vraiment plaisante. Mais revenons à nos moutons et reprenons les bonnes habitudes…
 

Un point sur mes lectures !

Continuer la lecture de « Point lecture, le grand retour ! »

Point lecture

Août… dernier mois des grandes vacances, il fait souvent encore beau et chaud. Le temps idéal pour se mettre à l’ombre et dévorer quelques glaces livres. Personnellement, je ne sais pas si le nombre de lectures du mois d’août sera égal à celui du mois de juillet, mais qui sait ?
 

Et question lectures en cours…

Continuer la lecture de « Point lecture »

Point lecture !

Il y a des week-ends où on n’a pas vraiment le temps de lire… Là, c’était ça pour moi. Mais je ne suis pas restée inactive pour autant, puisque j’ai participé à une murder-party ! Quelque chose d’intense qui m’a laissée vidée ! 
 

Reprenons un bon rythme de lecture !

Continuer la lecture de « Point lecture ! »

[TOP] Dix livres dont je ne me séparerais pour rien au monde

Aujourd’hui, nous sommes samedi. La semaine de travail s’achève et il est largement le moment de se détendre avec un petit top qui va bien. Voilà un long moment que je n’en avais pas proposé sur le blog et il me semble important de réparer ce préjudice. Et puis, cette semaine, la thématique du “Top ten tuesday” m’intéresse. Mais comme d’habitude, je n’ai fait que m’en inspirer ! Aujourd’hui,

Les dix livres dont je ne me séparerais pour rien au monde !



Question imaginaire

Afficher l'image d'origine  Afficher l'image d'origine 
Afficher l'image d'origine  Afficher l'image d'origine

Autres genres littéraires


Couverture Dans les forêts de sibérie  Afficher l'image d'origine
Couverture Comme un roman 
Quels sont les vôtres ? En avons-nous en commun ? Dites-moi tout !

Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, un natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? 

Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…) délices bien évidemment strictement prohibés par l’occupant. Jamais à court d’imagination, le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d’humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d’autres habitants de Guernesey , découvrant l’histoire de l’île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l’impact de l’Occupation allemande sur leurs vies… 

Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l’invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. 

Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.


#Comment je me suis retrouvée avec ce livre

C’est un peu par hasard que j’ai acheté ce titre dans une bouquinerie. J’en avais bien entendu parler de nombreuses fois et ce roman a plutôt bonne presse. Cette rencontre trouvaille m’a donc décidé. Et je suis vraiment ravie d’avoir fait cet achat !

#Un genre très particulier : l’épistolaire

Première chose qui (m’a) fait plaisir, le format de cette histoire : l’épistolaire. Je n’avais pas rencontré ce genre romanesque depuis longtemps et lire cette succession de lettres m’a fait vraiment plaisir. Tout est dévoilé par petites touches, tantôt discrètes, tantôt par le biais d’une révélation fracassante. Et on ne peut pas vraiment s’attendre à ce qui sera raconté, contrairement à la forme classique du roman.

Le background de l’histoire, ainsi que celui qui occupe l’intrigue est très intéressant. On retrouvera en effet la vie quotidienne des habitants de l’île de Guernesey, en particulier durant la Seconde Guerre mondiale. Pas de fascination morbide, mais cette période m’intéresse particulièrement, surtout sur l’aspect social. La cohabitation forcée entre les autochtones et les soldats allemands et leurs relations est un point qui m’intéresse beaucoup ! Et là, je suis servie. Les habitants s’en donnent à cœur joie et dévoilent cette petite Histoire à travers des moments du quotidiens ô combien plus révélateurs que ce que peuvent nous apprendre les manuels.

L’amour de la lecture. Vous vous doutez que j’ai beaucoup apprécié cette thématique. Les personnages ont formé un cercle littéraire certes, mais c’était surtout pour éviter la prison pour cause de non-respect du couvre-feu. Alors, ils ont lu, un peu forcés. Mais ils y ont pris goût et leur fameux cercle littéraire des amateurs de tourte aux épluchures de pommes de terre a continué et pris de l’ampleur. Au risque de paraître niaise, je trouve ça beau. Et chaque protagoniste y va de sa petite lettre dans laquelle il décrit quelle lecture il a faite et ce qu’il en a retiré. C’est beau, non ?
Autre point fort de ce genre épistolaire, on découvre les personnages petit à petit à travers leurs lettres et/ou ce que l’on dit d’eux. Et ce biais des lettres me paraît vraiment enrichissant. L’intrigue se monte ainsi toute seule et tout en douceur. J’ai enchaîné les lettres sans pouvoir m’arrêter. 

Et s’il fallait relever un élément un peu moins bon que le reste : le niveau de langue et d’écriture des personnages qui reste toujours le même. On pourrait s’attendre à une bien meilleure qualité de la part de l’auteur et de ses éditeurs tandis que les habitants de Guernesey, peu instruits, aurait dû être un peu plus incertain. Mais ici non. Et ce qui pourrait être (et est) un point fort, la qualité de l’écriture de l’auteur, devient un petit bémol pour moi. 
On reste quand même sur un récit de qualité hein. 

#En Bref

Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates est un petit coup de cœur pour moi. D’autant que je ne m’attendais pas du tout à autant apprécier cette histoire ! Alors si vous aimez les lettres, ou que vous voulez découvrir ce genre à travers une écriture moderne, n’hésitez pas !