Mes petites tristesses de lectrice

Lire, j’aime ça. On peut même dire que les livres et la lecture sont une de mes plus grandes passions, avec le jeu de rôle grandeur nature. Ca me destresse, je m’évade, je découvre de grandes plumes et de nouveaux univers tous aussi magnifiques les uns que les autres. Et je rêve. Mais tout n’est pas rose au royaume du Danemark dans mon monde merveilleux…
 

Il y a quand même des choses qui me rendent triste

Continuer la lecture de « Mes petites tristesses de lectrice »

What’s up in 2016 ?

Joyeux 2017 ! Que cette nouvelle année soit pleine en nouvelles lectures, découvertes et bien entendu en force et honneur joie et bonheur ! Mais comme nouvelle année rime avec bilan (si si, réfléchissez bien), point de lecture du mois.
 

Mais un retour sur le 2016 de La plume ou la vie !

Continuer la lecture de « What’s up in 2016 ? »

Pourquoi… je lis des livres en VO

 

Même s’ils constituent la majeure partie de ma bibliothèque, je ne lis pas que des romans écrits en langue française. Certains nous parviennent traduits et il serait dommage de s’en passer sous prétexte qu’ils n’ont pas été créés dans notre langue maternelle…

Pourquoi… je lis des romans dans leur version originale !

Continuer la lecture de « Pourquoi… je lis des livres en VO »

Mes héros littéraires

Les meilleurs romans sont ceux dont on se souvient, c’est sûr. Mais pas seulement. Il y a dans toutes les belles histoires des personnages charismatiques, épiques… ceux dont on se souvient. Chacun a ses petits préférés, ceux qu’on garde au chaud contre son petit cœur.

Voici les miens !

Continuer la lecture de « Mes héros littéraires »

Ces romans que je n’ose pas commencer

C’est sûr, il y a des romans sur lesquels je me jette à peine sortis, au détriment parfois d’autres lectures en cours – dont la plupart étaient en fait “prioritaires” comme des lectures de cours par exemple. Et puis, je suis quelqu’un qu’une pile à lire longue comme un jour sans pain rassure. Mais parmi ces titres qui m’attendent sagement, il en est des que je n’ose pas commencer. Même quand j’ai le temps. Et rien d’autre à lire.

Voici quelques uns d’entre eux

Et pourquoi je n’ose pas les commencer.

Continuer la lecture de « Ces romans que je n’ose pas commencer »

Pourquoi j’aime les livres qui parlent de livres ?


Je suis une mordue de lecture. Pas seulement de romans et d’histoire, mais bien de la lecture de manière générale. Essais, manuels historiques ou de bien-être, vulgarisation scientifique… tout y passe !
Mais il y a un type de livres que j’apprécie par dessus tout. Ceux sur lesquels j’adore tomber.

Ce sont les livres qui parlent de livres

Continuer la lecture de « Pourquoi j’aime les livres qui parlent de livres ? »

Ces éléments qui composent le roman parfait

Il y a des romans qui sont mauvais. Enfin, que je trouve mauvais. Et d’autres que je trouve excellents. Parfaits. Soyeux. Voluptueux. Bref, que je garde précieusement. Et un peu jalousement, je dois l’avouer. Quelque soit le flacon – roman, BD, essai, manga, il y a toujours des petites choses qui n’ont l’air de rien mais qui nous procurent l’ivresse.

Voici comment j’imagine le roman parfait

Continuer la lecture de « Ces éléments qui composent le roman parfait »

Point lecture

On se dit parfois que le temps passe vite. Très vite. Et le travail s’accumule tant et si bien que je suis obligée de délaisser mes lectures au profit d’activités moins cool. Mais heureusement, elles sont éphémères…
J’ai eu l’occasion de lire quelques pages ce week-end ainsi que la semaine dernière.
 

Voici où j’en suis !

Continuer la lecture de « Point lecture »

Pourquoi relire un livre ?

C’est vrai quoi. Les grands lecteurs possèdent des Pàl (pile à lire) proprement gigantesques. Sans cesse nous achetons de nouveaux livres qui s’entassent eux aussi en attendant sagement leur tour. Et pourtant… On relit certains titres.

Petit point sur la relecture



A priori, c’est un peu idiot de relire une histoire que l’on connaît déjà. Il n’y a plus la fraîcheur de la lecture nouvelle, de la de découverte. On sait d’avance comment l’histoire va se terminer. Mais on relit. Et plusieurs raisons nous y poussent.

Comprendre l’histoire

On a certes beaucoup apprécié l’histoire. Mais la fin était si surprenante qu’elle pousse à relire le reste pour en saisir les mécanismes subtils. Souvent, il s’agit d’un texte de très bonne qualité et mérite de toute façon une relecture. Plus attentive.
C’est un peu comme un film dont la fin est tellement surprenante qu’on est obligé de le regarder une nouvelle fois. Au hasard, Fight club. Si vous ne savez pas pourquoi il Faut le regarder une seconde fois, c’est que vous ne l’avez pas (bien) vu !

Le coup de cœur

On a tous nos lectures préférées. Celle du genre qui nous transforme un peu une fois qu’on l’a terminé. La lecture qui remue un peu. Pour sûr, on garde bien précieusement ce livre sur soi ou dans notre bibliothèque. Et parfois on éprouve l’irrésistible envie de le relire. Pour retrouver un peu du charme de la première lecture certainement, mais surtout pour ressentir à nouveau le plaisir du texte qui a mené au coup de cœur. 

Le texte riche

Vous savez, ce genre de récit tellement complexe et riche en détails qu’il faut lire plusieurs fois pour pouvoir l’appréhender dans son intégralité. Je ne sais pas pour vous, mais c’est un réel plaisir pour moi de découvrir à chaque fois de nouveaux éléments. Bien souvent, il s’agit de sagas et les détails des éléments qui s’imbriquent sous un nouveau jour car on a connaissance de l’ensemble de l’histoire. Si vous suivez mon blog, j’ai évoqué ce fait dans mon article consacré à Harry Potter.

La redécouverte d’un texte

Vous savez, ce genre de textes lus au lycée ou durant les études qu’on a détesté. Souvent, c’était parce que cette lecture était forcée et évaluée. Difficile dans ces conditions de l’apprécier.
Deux cas de figure me sont arrivés :
  • Le livre que j’ai redécouvert par moi-même bien des années après ma première lecture obligatoire
  • La lecture de lycée que je détestais et que j’ai appris à apprécier une fois à la fac.

Dans tous les cas, on redécouvre la saveur de ce livre lorsqu’on n’est plus obligé de le lire : vite et dans un but d’évaluation. Et je trouve vraiment que cette saveur n’en est que plus intense…


Et vous, relisez-vous vos livres ? Dans quel but ? Dites-moi tout !