Anti-glace

L’anti-glace est une matière au potentiel hautement énergétique. Inerte à basse température, elle atteint son rendement optimal sous l’effet de la chaleur. Depuis sa découverte par une expédition anglaise dans les neiges du pôle Sud, elle a donné à la Couronne britannique le leadership mondial en cette seconde moitié du XIXe siècle. Un leadership qui ne fait qu’exacerber les tensions entre le Royaume-Uni, la France et la Prusse…
Jeune diplomate en mal d’aventures, Ned Vicars est à Ostende dans le but de contempler l’avènement d’une de ces merveilles scientifiques qu’autorise l’anti-glace. Mais il se retrouve bientôt bloqué, lui et une poignée d’autres infortunés, à bord du Phaeton, engin prodigieux qui quitte l’atmosphère terrestre en direction de la Lune.

L’équipée fantastique commence…

Continuer la lecture de « Anti-glace »

Point lecture

Il paraît que le week-end est fait pour se reposer. J’ignore qui a affirmé ça, mais c’est faux dans mon cas. Deux murder-parties à mon actif durant lesquelles j’ai eu l’occasion d’incarner un personnage de soap-opera et un pirate… énergumène. Mais peu de temps pour lire !
 

J’ai néanmoins quelques lectures en cours…

Continuer la lecture de « Point lecture »

Point lecture

On se dit parfois que le temps passe vite. Très vite. Et le travail s’accumule tant et si bien que je suis obligée de délaisser mes lectures au profit d’activités moins cool. Mais heureusement, elles sont éphémères…
J’ai eu l’occasion de lire quelques pages ce week-end ainsi que la semaine dernière.
 

Voici où j’en suis !

Continuer la lecture de « Point lecture »

Point lecture !

Hello amis lecteurs, amoureux de livres ou curieux de passage. Oui, j’essaie de varier mes introductions ! J’espère que tout va bien pour vous et que votre week-end s’est bien passé ! Et pourquoi pas, qu’il ait été rempli de lectures ! Pour ma part, j’ai eu le temps de lire ! J’ai même fini quelques livres… Alors,

Où en suis-je dans mes lectures ?


#J’ai terminé

Couverture La 25e Heure

#C’est en cours

#Autres joyeusetés 


Le concours devait se terminer vendredi… Mais j’ai décidé de le prolonger d’une semaine ! 🙂

Point lecture

Après une semaine, plutôt chargée avec ma participation à l’organisation d’un salon dans le cadre de mon travail, j’ai enfin trouvé un peu de temps pour lire ! Enfin, trouvé la volonté pour me plonger dans une lecture. J’avais le temps, mais je suis rentrée lessivée tous les soirs… Difficile de faire autre chose que dormir !

Où en suis-je du coup ?


#C’est fini

Couverture Une aventure d'Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l'ombrelle, tome 1 : Sans âme

J’ai vraiment bien fait de retenter cette lecture. J’ai réussi à apprécier l’humour de l’auteur, sa maîtrise de l’intrigue et cet univers avec de la fantasy en filigrane. L’avis arrivera sûrement vite !

#C’était en pause

Couverture L'Ordre Terne, tome 1 : La Prophétie des Sables

Je ne suis vraiment pas motivée à le reprendre… je n’ai pas un bon feeling avec ce livre. Mais bon. Il reste moins de la moitié à lire, alors courage ! Je n’aime pas abandonner une lecture !

#C’est en cours

Couverture Les questions cons

Ce livre m’a été offert à mon anniversaire. Je suis ce vidéaste depuis quelques mois sur Youtube et je suis curieuse de voir ce que donne la version écrite de ses vidéos. J’espère simplement qu’il ne s’agit pas d’une redite. Affaire à suivre !


J’ai décidé d’essayer de comprendre un peu l’univers et les travaux de ce grand scientifique. Et il paraît qu’il s’agit d’un très bon livre de vulgarisation. Espérons qu’il soit à l’épreuve de la noob que je suis en matière de physique et d’astronomie…

Point lecture

Hello tout le monde ! Un petit changement est survenu dans ma vie. Hier, c’était mon anniversaire ! Oui, ça vaut le coup d’en parler brièvement. J’ai eu plein de cadeaux pratiques et distrayants ! Bon, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour lire ces deux derniers jours mais je ne me suis pas laissée abattre la semaine passée. 

Et alors, j’en suis où ?

#Lecture (presque) terminée

Couverture L'Ordre Terne, tome 1 : La Prophétie des Sables
Je suis peu convaincue par cette histoire. Pourtant, ça partait bien. Une prophétie, des mages et une fin du monde imminente… J’attends la suite avant de me prononcer mais ça part plutôt mal…

#En cours

Couverture Une aventure d'Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l'ombrelle, tome 1 : Sans âme
Il doit vraiment y avoir un truc chez moi qui me fait apprécier certains livres à des moments bien précis. En tout cas, cette lecture est vraiment agréable ! Je remarque plein de détails amusants dans cette lecture que j’avais zappés lors de ma première lecture. Et l’univers proposé est plutôt attrayant en fin de compte !

#Cadeaux d’anniversaire

J’ai aussi eu une jolie théière et aussi du thé :3

Et vous, vous en êtes où avec vos livres ?






What’s up in 2015 ?

2015 se termine. Encore une année passée à bloguer ! L’année a été forte en émotions et en lectures. Nous sommes le 1er janvier, l’heure est donc venue de dresser un petit bilan de cette année passée !

C’est parti !



Et de trois !

Trois années à bloguer. C’est que ça commence à faire beaucoup ! Je n’arrête pas d’écrire. Ce blog bien entendu, mais aussi sur un autre site spécialisé dans le jeu de rôle grandeur nature. J’ai appris à m’organiser pour réussir à gérer les deux plateformes, les publications hebdomadaires et la gestion des réseaux sociaux en plus de mes activités annexes.

Grâce à mes études et à quelques sites bien utiles sur le blogging, j’ai réussi à améliorer la présence de mes sites sur les réseaux sociaux et le référencement des sites sur les moteurs de recherche.

Je rempile donc pour une nouvelle année aux commandes de La plume ou la vie avec des chroniques qui, j’espère, vous plairont toujours autant et vous donneront surtout PLEIN d’envies de lectures !

Et pour les lectures ?

Passons un peu aux chiffres maintenant. En 2015, j’ai lu 83 livres. Quelques titres de littérature blanche grâce notamment à ma participation au Jury des étudiants de Télérama qui m’a permis de découvrir de nombreux auteurs. Mais comme d’habitude, c’est surtout les littératures de l’imaginaire que j’ai le plus lu, bien évidement. C’est ma grande passion comme vous le savez ! 

Afficher l'image d'origine

Au total, c’est 102 articles qui ont été écrits sur La plume ou la vie. Des points lectures, des critiques, mais aussi des Tops, des Tags et quelques articles de fond ! En moyenne, trois articles par semaine. Parfois plus lorsque j’avais du temps et de l’inspiration, parfois moins quand j’étais surchargée de travail. Mais je pense avoir maintenu le cap. Et de toute façon, sur-publier n’est pas très bon non plus… Difficile de faire du contenu de qualité en publiant tous les jours !


La lecture du mois de décembre

Qui dit fin du mois dit lecture préférée ! Je ferai court ce mois-ci. J’ai lu de très bons textes. Mais s’il ne fallait en choisir qu’un, ça serait :

Couverture Feuillets de cuivre
Il s’agit d’un feuilleton policier dans lequel on suit les aventures de Ragon, un inspecteur féru de littérature. C’est aussi une escapade littéraire parfaitement maîtrisée et écrite que nous offre l’auteur qui connaît décidément très bien son sujet. 

Je me suis laissée happer par cette lecture, à tel point que j’avais beaucoup de mal à m’en défaire. Chaque nouveau titre lu de Fabien Clavel me conforte dans mon idée qu’il est un auteur incontournable des littératures de l’imaginaires françaises. 

Lisez cet auteur !

Et sinon en 2016 ?

Pour La plume ou la vie

  • Continuer à vous proposer de nouvelles critiques argumentées sur de nombreux livres en premier lieu, c’est un peu l’intérêt principal de ce blog après tout.
  • Essayer d’être plus présente sur Twitter, car il s’y passe des choses vraiment sympathiques
  • Poster trois articles par semaine : soit être un peu plus régulière sur la publication de vendredi
  • Proposer de la littérature, mais aussi un peu plus de jdr sur le blog
  • Épingler mes lectures 2016 sur mon profil Pinterest
D’un point de vue personnel
  • Continuer à rédiger, rédiger et rédiger
  • Obtenir mon M2
  • Organiser une super convention des Croisades d’Unnord
  • Participer à plein de GN !

A votre tour de me faire un petit bilan de l’année écoulée ! Et dites-moi aussi quelles sont vos résolutions en 2016 !

[Interview] Marianne Stern

Image prise sur le site du Chat Noir
L’écriture n’est pas l’occupation principale de Marianne Stern qui travaille dans le domaine de l’aviation. Quand elle a un peu de temps, entre deux avions, elle écrit. Notamment le très bon Smog of Germania
Merci à elle d’avoir pris le temps de répondre à mes quelques questions !



1 – Votre entourage vous inspire-t-il lorsque vous écrivez ?

Plus que l’entourage, ce sont l’environnement et mes expériences personnelles qui m’inspirent – bien qu’un de mes proches amis ait directement donné vie au héros guitariste d’une de mes nouvelles parue en anthologie. J’ai vécu plusieurs années à Berlin et, par conséquent, cette ville se retrouve dans nombre de mes histoires ; la musique et les guitares constituent une autre source d’inspiration.
2 – Quels sont vos auteurs favoris ?

Dans les auteurs français que j’apprécie beaucoup, je cite Pierre Pevel et son incontournable série des Lames du Cardinal. J’ai également un faible pour Jean-Philippe Jaworski et son roman Gagner la guerre ou pour Laurent Whale et Les étoiles s’en balancent.

En ce qui concerne les auteurs anglophones, je cite Raymond E. Feist, Neil Gaiman et son American Gods que j’ai lu près d’une dizaine de fois, ou encore dans un autre registre, Tom Clancy et ses thrillers militaires.
La liste est très longue en fait !
3 – L’écriture : métier ou occupation ?

C’est avant tout une occupation, assez – et de plus en plus – chronophage, il faut bien l’avouer.
4 – Qu’est-ce qui vous aide à développer votre imagination ?

Mes lectures, mon vécu, mes expériences et la musique. Durant les sessions d’écriture, il y a toujours un fond musical, variant selon ce que je cherche à écrire. Je peux écouter de longs morceaux instrumentaux (Two steps from Hell, par exemple) ou du heavy metal impliquant des chanteurs aux voix éraillées, des rythmiques fracassantes et des furieux solos de guitare !
5 – Pourriez-vous résumer votre style littéraire en un mot ?

Si je me fie aux nombreux retours reçus sur mes écrits, je qualifierais mon style de visuel. J’aime m’attarder sur des détails insignifiants, les odeurs, les bruits, cet ensemble de choses qui vont permettre aux lecteurs de s’imaginer une scène avec précision et de rendre mes univers vivants.
Mon style est amené à varier d’un écrit à l’autre, selon l’époque de l’histoire, le point de vue adopté, les événements décrits. Unis… Pour la vie ?(Ed. Rebelle) adopte un style que j’aime décrire comme Rock’n’Roll, alors que Les Chroniques d’Oakwood(Ed. du Chat Noir) tirera davantage vers quelque chose de poétique.
6 – Comment est née votre passion pour l’imaginaire ?

Avec une rencontre inopinée d’un roman de Raymond E. Feist, Les Chroniques de Krondor, la guerre de la faille, sur un rayon de ma librairie préférée, il y a une grosse dizaine d’années. Ce fut pour mois la première plongée dans la Fantasy, ses univers magiques et ses créatures extraordinaires. À présent, je me souviens encore très bien de cette quadrilogie, qui marqua vraiment un tournant dans le style de mes lectures. Depuis cette période, je n’ai plus jamais quitté l’imaginaire.
7 – Si je vous dis « magie »… que me répondez-vous ?

Fantasy ? Harry Potter ? Les Chroniques de Krondor ? Trudi Canavan avec La trilogie du magicien noir ?
De mon point de vue, la magie est quelque chose de difficile à mettre en œuvre dans une histoire si l’on veut rester original. Je n’aime pas trop l’employer, car elle a aussitôt tendance à repousser les limites et rendre les choses plus faciles. Je déteste quand la magie permet de tout faire, en particulier de sauver en permanence des héros en situation critique. Certains auteurs s’en servent très bien, d’autres au contraire l’utilisent quand ça les arrange… Pour ma part, je parle de sorcellerie dans Les Chroniques d’Oakwood, ou du don, dans Smog of Germania.
8 – Quel est votre personnage préféré tous genres littéraires confondus ?

J’ai un faible pour Shadow, le héros de American Gods, de Neil Gaiman. Un personnage taciturne, renfermé, loin des héros ordinaires au charisme et aux facultés hors du commun. Ou alors, Jack Ryan, le héros qui sauve le monde dans beaucoup de romans de Tom Clancy. Ou encore Han Solo !
9 – Un rêve littéraire ?

Réussir un jour à mettre par écrit tous les projets qui tournent dans ma tête ?
10 – Quels projets pour après ?

Smog of Germaniam’aura fait découvrir un genre nouveau : le Steampunk. Devant le temps investi en documentation et conception de l’univers, je me suis dit qu’il serait dommage de n’écrire qu’un seul roman dans ce style. Il y en aura donc plusieurs, mais j’en reparlerai en temps et en heures… Le Steampunk est un genre qui me plaît énormément, et qui ravit mon style d’écriture visuel. Par ailleurs, la passionnée de machines volantes que je suis adore mettre en scène toutes sortes d’aérostats dans ces histoires-là.

En plus de romans steampunk, je n’exclue pas quelques projets post-apocalyptiques dans un futur plus ou moins proche.

Vous êtes prévenus, Marianne Stern a plein de projets et plein d’histoire déjà à son actif… Bonne lecture ! 🙂

Lecture du mois : octobre 2015

Un nouveau mois s’achève. L’hiver s’installe de plus en plus et noël n’est que dans un mois et demi. Côté professionnel, ce semestre de master est plutôt chargé. Entre autres, un blog à tenir pour s’entraîner au référencement. Si vous voulez aller y faire un petit tour, c’est par là

Et côté lecture…

#Bilan-lecture


Octobre 2015, c’est huit romans lus en tout, soit … pages. Il m’a été extrêmement difficile de désigner une seule lecture parmi ces huit car beaucoup de livres m’ont plu ! 

#La lecture du mois

Couverture La France steampunk : 1871 La Grande machine

De quoi ça parle ?

On y suit les péripéties de deux compères, Favard et Parrow, liés par la force des choses et lancés à la recherche d’un homme spécial : l’un des concepteurs de la Grande Machine. Mais tout ne se passe pas comme prévu et ils se trouvent pourchassés, emprisonnés. En bref, clandestins. Ils essaient tant bien que mal de trouver refuge dans différentes communautés. Toucheront-ils au but et réussiront-ils à revenir vivants la Grande-Bretagne ? Je vous laisse lire ce livre pour le savoir !

Pourquoi ce livre ?

J’apprécie les récits d’aventure et de voyage, les beaux livres et le steampunk de manière générale. Et ce beau livre – c’est réellement le cas – réunit ces trois critères. Un bijou textuel dans un écrin graphique en somme.

Les illustrations sont magnifiques, la mise en page est soignée jusque dans les moindres détails du livre. Côté péripéties, l’histoire en offre à foison pour le plus grand plaisir du lecteur. 

Pour un avis plus développé, je vous invite avec plaisir à aller consulter mon avis sur ce titre. Celui-ci est disponible ici !

#J’ai hésité avec…

Couverture Le liseur du 6h27

J’ai également beaucoup apprécié ce récit léger, optimiste et plutôt bien écrit. On y suit les aventures de Guylain Vignolles. Un autre que je vous conseille !
Bien entendu, mon avis est disponible ici !

#Et sinon, durant ce mois…

Et vous, qu’avez-vous fait et lu ce mois-ci ?

La France Steampunk

Couverture La France steampunk : 1871 La Grande machine

Une rumeur court depuis longtemps…
Un livre circulerait sous le manteau, un livre racontant la France steampunk du XIXe siècle, un livre qui aurait inspiré la communauté française d’aujourd’hui. 
Que s’est-il passé en 1871 ? Quelle est cette Grande Machine que les puissances européennes convoitent ? Quelle est cette France devenue étrangement vaporiste ?
Étienne Barillier et Arthur Morgan, les deux meilleurs spécialistes du steampunk français, se sont lancés à corps perdu dans cette enquête! Ils retranscrivent ici le cœur des documents retrouvés. Accompagnés du photographe Nicolas Meunier, ils ont sillonné l’Hexagone à la rencontre des factions vaporistes. Car elles seules détiennent le fin mot de l’histoire !

EN BRETAGNE : Embarquez dans le dirigeable de Victor Sierra !
À PARIS : Montez sur les barricades de la Commune avec Louise Michel !
DANS LE NORD : Fuyez le terrible agent de l’Empire, Gaspard de Belleville !
À LYON : Découvrez les Neuf, qui président à la destinée de chacun…
À TOULOUSE : Retrouvez l’inventeur de la Grande Machine !
À MARSEILLE : Battez-vous auprès d’Oriya dans les calanques !

Après plusieurs mois d’attente après ma lecture du Guide Steampunk, j’ai enfin l’occasion de découvrir ce beau livre. En le découvrant, j’ai été très surprise par cette couverture rigide et le grand format de ce livre. Cela m’a un peu surprise, mais surtout car je crains de l’abîmer durant un transport et dois donc redoubler d’attention. Mais cette tranche protège les pages intérieures et c’est le principal, non ?

Continuons sur l’objet en lui-même. Il s’agit d’un beau livre, littéralement. Une attention extrême est portée aux détails typographique, à la mise en page intérieure et aux images. Rien n’est laissé au hasard, jusqu’au texte qui est rédigée sur plusieurs colonnes, rappelant un journal. Ce soin extrême de la mise en page ainsi que cette esthétique font de La France Steampunk un vraiment bel objet ainsi qu’une lecture très agréable. Chapeau à Mnémos pour cette réussite !

Les photographies sont réussies et les modèles prennent place plutôt naturellement dans des décors bien choisis. Le lien entre texte et image est très fort et les deux se complètent sans tomber dans l’écueil de la simple juxtaposition. Images d’ailleurs vraiment très réussies qui donnent envie et des idées pour se créer un joli costume. On se rend d’ailleurs compte à quel point les costumes peuvent être variés. Et surtout qu’il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. 

Mais le texte occupe une place aussi importante que l’image dans ce beau livre. Les écritures des deux auteurs se mêlent dans un roadtrip intense à travers les diverses communautés vaporistes françaises de la Bretagne à Marseille en passant par Lille et le nord de la France. Les aventures que vivent nos deux protagonistes sont palpitantes, on continue la lecture pour en connaître la suite. Dommage que le format du livre ne soit pas adapté au transport à cause de sa taille !

C’est une histoire comme je les aime, un récit de voyage, de l’uchronie et du steampunk. L’intrigue est bien documentée et le lien entre histoire et fiction est si proche que l’on pourrait se dire : on pourrait se dire : et si la Commune s’était vraiment déroulée ainsi ? L’histoire se relance au bon moment et découvre de nouveaux mystères pour relancer l’intérêt du lecteur : la Grande Machine et les aléas du périple des protagonistes…

#En Bref

La France Steampunk est un très beau livre. Mais il ne se limite pas à cela : l’intrigue est passionnante, les péripéties pimentent la lecture et le mélange entre fiction et histoire est savamment dosé. Que demande le peuple ? Si vous aimez l’esthétique steampunk, n’hésitez plus !

La France Steampunk.- Etienne Barillier & Arthur Morgan.- Ed. Mnémos