Black mambo

Couverture Black Mambo

Il existe des territoires où le progrès n’a pas encore éradiqué les vieilles croyances et leurs pratiques. L’Afrique, berceau de l’humanité, en fait partie.
Chamans, Mambos, Sangomas… Autant de sorciers qui œuvrent dans l’ombre à protéger les fidèles, mais aussi à réveiller les anciens Dieux, démons et loas.
Magie blanche ou magie noire, en dehors des frontières de ce continent, tel un serpent, discret et insinueux, elle se répand.
Trois auteurs reconnues de la nouvelle génération s’associent pour vous conter ces légendes africaines… À leur manière… 

Trois romans courts, violents et sans concessions, aux accents sauvages de ce continent insoumis.

Continuer la lecture de « Black mambo »

[Chrono-critique] Femmes obscures

Couverture Femmes Obscures
Lorsque les rayons du soleil n’illuminent plus la vie de leur réalité claire et évidente, certaines femmes se révèlent dans l’ombre. Sortant de leurs recoins sombres à l’abri des regards, elles peuvent prendre vie à partir de vos rêves les plus fous. 

Ou de vos pires cauchemars…

Continuer la lecture de « [Chrono-critique] Femmes obscures »

Point lecture !

Y’a des week-end comme ça, qui passent sans que l’on s’en aperçoive. C’est le cas de celui que je viens de vivre ! Ce qui fait que j’ai eu relativement peu de temps pour lire. Mais vous me connaissez… je ne peux pas ne pas tourner une page…

Voici où j’en suis dans mes lectures !

Continuer la lecture de « Point lecture ! »

De plomb à la lumière


Du plomb à la lumière est composé de vingt nouvelles, chacune illustrée et accompagnée d’une thématique musicale inédite. L’auteur, l’illustrateur et le compositeur se verront confier à l’issue de votre vote la conception du premier roman à réalités augmentées de la collection.
Second opus de l’initiative originale proposée par les éditions Mille Saisons, un recueil de nouvelles papier à partir duquel les lecteurs pourront voter pour leur texte favori à l’aide d’un code.


(alchimique of course !)

Comment ce livre m’est-il tombé entre les mains ?


Les éditions Le Grimoire m’ont fait confiance pour la seconde année consécutive et m’ont envoyé ce titre en service de presse. Encore merci à eux pour cette initiative qui laisse aux lecteurs le choix dans la sélection de la nouvelle. Ce n’est peut-être pas l’avis de tous, mais j’y suis personnellement très sensible.
Et une chose à laquelle je suis encore plus sensible, les nombreuses dédicaces qui parsèment le recueil et font de lui un ouvrage unique.

Vingt nouvelles, vingt univers

Entrons directement au cœur du sujet : j’ai vraiment apprécié ce recueil. Beaucoup plus que le premier opus en tout cas. Peut-être la thématique m’a davantage correspondu. Le plomb, la lumière, la transmutation de la matière et/ou des idées. En bref, l’alchimie ! Élévation de l’esprit par l’art ou la science, punition de ceux qui outrepassent les limites…

Du plomb à la lumière est un recueil riche où s’entrecroisent des univers originaux et baignant chacun dans une atmosphère bien particulière. Horreur, humour, futur se mélangent et forment un tout particulièrement homogène. Bien sûr, j’ai préféré certaines nouvelles plutôt que d’autres. Globalement, j’ai eu plus de mal avec les textes fantasy et j’ai largement préféré les textes fantastiques.

Les différentes plumes qui peuplent ce récit sont vraiment de bonne qualité, la sélection opérée par Le Grimoire est vraiment bonne et c’est un plaisir que de déguster ces vingt histoires. Chaque auteur a réussi à traiter de la thématique de manière originale et ont su la moduler avec finesse pour aboutir à des résultats vraiment très différents les uns des autres. On passe ainsi d’une chasse au collier magique à une foire un peu particulière via une réelle descente aux enfers de deux policiers. Dépaysement garanti avec cette lecture où chacun trouvera assurément son compte !


Je sais que c’est mal de juger sur le physique, mais il s’agit d’un très beau livre. La couverture est à la fois sobre et sublime. Et la mise en page quant à elle, est soignée jusque dans les moindres détails avec de petites illustrations du meilleur effet à chaque début de nouvelle. Et, nouveauté de cet opus, chaque texte a été mis en musique. On avait bien parlé de nouvelles augmentées, vous en avez la preuve !

Quelle est l’heureuse élue ?

Malheureusement trop difficile à dire. Et comme cet article ne verrouille pas mon vote, j’en profite pour vous parler des nouvelles que j’ai apprécié ! 

Question fantastique, j’aime beaucoup quand l’histoire confine à l’horreur. Et que celle-ci soit palpable bien entendu. Sinon ce n’est pas drôle vous en conviendrez. 

  • Eh bien question sensations fortes, “Notre-Dame de Baltimore” de Kéti Touche se place sans conteste en première place ! On y suit la piste de deux policiers américains fouillant une église en ruine pour trouver de la drogue. Mais à la place, ils vont tomber sur une Vierge à l’enfant pas vraiment sympathique. La tension monte imperceptiblement à travers le récit, cachée sous une couche de poésie te de douceur. Mais quand elle apparaît au grand jour. Il est trop tard !


  • Nouvelle hors-catégorie, fantasy cette fois, “Le coup du collier” de Valentin Desloges. La première du recueil, hors catégorie. Il s’agit d’un texte au rythme enlevé et à l’humour digne de Pratchett. C’est dire. L’histoire est plutôt courte et on y suit les traces d’un sorcier un peu vaniteux. C’est un euphémisme bien sûr.


  • Les Hommes de métal” d’Anthony Boulanger enfin. Oui, je me limite à trois nouvelles préférées. Sinon ça fait un peu long. Bref. Une nouvelle axée sur le métal… dans son sens premier. Une société faite d’être métallique gouvernée par des métaux nobles. Et les métaux qui le sont moins, me direz-vous ? Eh bien ils sont cantonnés aux bas-quartiers. Un récit qui fait réfléchir sur la différence, surtout celle qui fait que les “soit-disant” puissants le sont et qui ne tient au final qu’à peu de chose.


celle des deux inspecteurs qui « visitent » l’église en ruine. Particulièrement apprécié cette atmosphère qui passe de l’extase à la terreur la plus primitive et surtout sait faire transparaître ce sentiment au lecteur.

En bref

J’ai passé un très bon moment de lecture avec Du plomb à la lumière. Et oui, je vous conseille cette lecture vraiment très distrayante. Vous ne verrez pas passer le temps, c’est sûr !
Comment ? Vous pensiez que j’allais divulguer la nouvelle pour laquelle je compte voter ? Et puis quoi encore ? 😀

Du plomb à la lumière.- Collectif.- Collection Mille Saisons.- Ed. Le Grimoire.- Disponible

Point lecture !

Hello tout le monde ! Un autre week-end froid se termine. Peu de lecture pour moi, surtout du visionnage de séries !


#C’est terminé !

Je suis revenue de Sibérie. Je me rends compte de la richesse et de la complexité de cette contrée et de ses habitants. Et surtout des traces qu’a laissé le régime soviétique. En matière de pollution et de destructions du patrimoine. C’était dur, mais je conseille cette lecture !

#C’est en cours

J’aime beaucoup ce recueil de nouvelles. Il s’agit en plus d’un principe que je trouve très original : faire voter les lecteurs pour la meilleure nouvelle via la lecture de ce livre.


#Et après ?

Couverture Le Sang des Princes, tome 1 : L'Appel des Illustres

#Et sinon ?


J’ai découvert l’animé Fullmetal Alchemists Brotherhood. J’ai adoré les mangas (dont je ferai d’ailleurs une chronique mercredi) et il s’agit d’une excellente adaptation !

Et vous alors, que lisez-vous en ce début de semaine ?

Point lecture

Que de lecture la semaine passée ! En tout, un roman terminé et un autre bien entamé, en particulier durant ce week-end ensoleillé ! Entre les heures oisives et les transports, j’ai eu beaucoup de temps pour lire… Vous aussi, j’espère ! Car il faut lire ! 😀

Voici l’état de mes lectures !



#J’ai terminé

Un bilan plutôt mitigé quant à cette lecture… La chronique arrive bientôt de toute manière !

#C’est en cours

Peut-être le savez-vous, je nourris une grande passion pour les récits de voyage dont voilà un exemple très enrichissant !

#Et ensuite ?

du_plomb_a_la_lumiere
Je l’ai reçu ce week-end. Il s’agit d’une anthologie “interactive”. Elle est sur format papier, mais les lecteurs de ce recueil disposent d’un code pour voter pour la nouvelle qu’ils ont préféré. Pas mal, non ?

Et vous, vous en êtes où dans vos lectures ? 🙂

Chemins de fer et de mort

Ce recueil de textes contemporains d’angoisse ferroviaire renoue avec les anthologies que donnèrent en leur temps Dany de Laet (Histoires de trains fantastiques, 1980), Jean-Baptiste Baronian (Trains rouges, 1990) ou plus récemment Philippe Gontier (Trains de cauchemar, 2012). Au gré des pages, vous y trouverez un tunnel habité par une créature monstrueuse, une gare presque désaffectée ou franchement improbable, un contrôleur particulièrement zélé, un tueur en série traqué… Jouant sur toutes les nuances des littératures de l’imaginaire – fantastique, science-fiction, horreur, steampunk – cette anthologie vous propose d’embarquer sur des trains roulant à travers les espaces désertiques d’autres mondes, des trains futuristes sous-marins, ou plus sournoisement, sur des trains d’apparence banale où le temps et l’espace sont pourtant soumis à d’autres règles.
Mais voici le signal du départ… 

En voiture pour un voyage dont vous avez hélas peu de chance de revenir…


#Comment ce livre m’est-il tombé entre les mains ?

Chemins de fer et de mort est un service de presse que m’a envoyé Philippe Gindre, éditeur à la Clef d’Argent. Rien de plus simple donc. Je ne m’y attendais pas et ç’a vraiment été une excellente surprise et une bonne lecture.

#Calme et ambiance étrange

L’ambiance est peut-être ce qui est tellement important lorsqu’on parle d’un recueil de nouvelles disparates. En plus de la thématique bien évidemment, c’est ce qui lie les textes entre eux. Eh bien l’ambiance de Chemins de fer et de mort est saisissante. On y entre et on en ressort… un peu différent. Ce n’est sans doute pas très bien expliqué mais c’est l’impression que ça donne. Un peu d’onirisme peut-être

La richesse d’un recueil, c’est aussi la diversité des écritures et des atmosphères de nouvelles. Ici, on retrouve certes du fantastique, mais aussi de l’anticipation, de la critique sociale, des fantômes, de l’horreur… Les histoires se mêlent et on échappe de justesse au danger de l’une pour monter dans un train qui nous emporte dans d’autres époques. Passé ou présent, qu’importe.

Chaque lecteur aura sa nouvelle favorite. La mienne, c’est Le Train des ouvriers de Jean-Pierre Favard. D’un départ très classique à partir duquel on ne sait pas où on va. Mais après quelques pages, l’horreur est la plus totale. Et j’avoue avoir savouré les ces quelques pages en frissonnant. L’histoire était tellement prégnante que je me suis laissée emporter sans même m’en apercevoir. Jean-Pierre Favard possède la capacité de transmettre au lecteur les émotions qui traversent les personnages dès qu’on touche les pages. Et ça, c’est fort, avouez-le !

Mais ce recueil est plus profond que cela. S’en dégage une réflexion intéressante sur le temps, la vie et l’évolution de l’Homme. Pourquoi bougeons-nous, pourquoi faisons-nous certains choix plutôt que d’autres. Plus qu’un voyage en train, il s’agit d’un véritable voyage dans la vie des hommes que nous propose Chemins de fer et de mort. Et moi qui aime les récits de voyage, quels qu’ils soient, j’ai beaucoup aimé, vous vous en doutez sûrement !

On suit plusieurs personnages. Pas le temps de s’attacher à eux (quoi que), mais leur personnalité s’efface devant leur devenir et cette évolution est pour moi le gros point fort de ce recueil.

#En Bref

J’ai bien aimé cette lecture. La Clef d’Argent propose des textes qui sortent de l’ordinaire par leur écriture, leur histoire, mais aussi – et surtout, par leur profondeur, souvent inattendue. Si vous appréciez de plonger dans des histoires comme vous entrez dans un rêve, alors foncez.

Point lecture

Hi everyone ! Et bon lendemain de Saint-Valentin à tous ! Que l’on soit célibataire ou en couple, on est jamais seul avec un livre. Ce n’est pas à vous que je vais l’apprendre. Je n’ai pas vraiment eu le temps de lire ce week-end, mais je me suis rattrapée en toute fin de soirée…

Mais où en suis-je ?



#C’est terminé

Service de presse Babelio

#C’est en cours

#Et ensuite ?

Chemins de fer et de mort, anthologie d'imaginaire ferroviaire.
Service de presse, merci La Clef d’Argent !

Et vous, quelles sont vos lectures en cours ou prévues ? 🙂

Point lecture

Hello tout le monde et joyeux noël/solstice d’Hiver ! J’espère que vous profitez bien de cette période d’entre les fêtes de fin d’année pour lire plein de livres ! C’est ce que je fais, j’alterne entre livres et films…
Et à propos de livres… 

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

Couverture Vérification de la porte opposée
C’est une véritable plongée dans l’Est que nous propose Sylvain Tesson. Les nouvelles sont de longueur différentes, ne traitent pas des mêmes problématiques, mais sont toutes écrites de cette plume qui fait voyager l’esprit à travers les steppes sans fin et les montagnes immenses. Et bien souvent, les nouvelles ont une fin… surprenante quand on tient compte de l’histoire. 

Bref… Je profite de cet ouvrage nouvelle par nouvelle et j’adore !

Et vous, vous lisez quoi en ce moment ?

Lecture du mois : Novembre 2015

C’est officiel, moins d’un mois avant noël ! Novembre a été un mois plutôt rempli question occupations, mais aussi sur le plan émotionnel avec les attentats de Paris le 13 novembre dernier. Côté lecture, deux chiffres à retenir : 8 livres lus, soit 1846 pages en tout. De la fantasy, du fantastique, de l’anticipation et même de la vulgarisation scientifique ! Autant vous dire que j’ai appris plein de nouvelles choses dans plusieurs domaines : la physique, la mythologie amérindienne… Bref !

Quel livre a remporté la palme convoitée de lecture du mois de novembre ?


Cliquez sur l'image pour voir la chronique !

#De quoi ça parle ?

 L’Odieux connard est un chroniqueur plutôt connu sur le web pour ses chroniques acides et noirement drôles. Oui, noirement. Ce terme n’existe pas, mais il le devrait. Son livre reprend en format condensé quelques uns de ses textes, mais aussi d’autres inédits. Tout y passe : les blogueuses modes, les chats, les élèves et leurs parents… Pour le plus grand plaisir des lecteurs amateurs de ce genre d’écrit, dont je fais partie !

#Pourquoi ce livre ?

 On m’a dit beaucoup de bien à propos de ce chroniqueur et de son livre, alors je n’ai pas hésité. L’Odieux connard est un excellent rédacteur dont l’humour noir me plaît particulièrement. Ses écrits sont un régal à lire et j’avoue qu’il n’est pas désagréable de rire à chaque chapitre.

J’ai eu l’occasion d’écouter une interview de l’Odieux connard sur Internet réalisée à l’occasion d’une séance de dédicaces. L’auteur est quelqu’un de charmant qui réserve son acidité à sa plume. Mais c’est une personne pleine d’humour et ça doit être un réel plaisir d’échanger avec lui.

 #Et sinon, durant ce mois… 

  • J’ai joué un flic infiltré dans un murder party inspirée d’un film policier.
  • Je me suis plongée dans les légendes amérindiennes avec Chants de Totems
  • Je suis partie dans un futur où la nature est devenue mortelle pour l’Homme avec Le Mnémenol
  • J’ai appris et surtout compris plein de choses avec Prenez le temps d’e-penser du youtubeur Bruce Beramran
  • J’ai renoué avec la tradition des nouvelles fantastiques du XIXe siècle avec Pont-Saint-Esprit de Laurent Mantese.
  • J’ai littéralement retourné ma bibliothèque pour réaliser le TAG intitulé “Avez-vous un livre qui ?
  • Enfin, j’ai rendu hommage aux victimes des attentats de Paris du 13 novembre dernier.