Cuits à point

Gauthier Guillet et Anna Cargali parcourent la France pour résoudre des mystères qui relèvent plus souvent d’arnaques que de véritables phénomènes surnaturels. Mais leur nouvelle affaire est d’un tout autre calibre : pourquoi la ville de Londres subit-elle une véritable canicule alors qu’on est en plein hiver et que le reste de l’Angleterre ploie sous la neige ?

Se pourrait-il que cette fois des forces inexpliquées soient vraiment en jeu ?

~

#Comment ce livre m’est-il tombé entre les mains ?

Cuits à point est un roman qui m’a été proposé par les éditons Actusf (merci !) J’adore la collection Bad Wolf car il s’agit en général de très bons textes qui m’ont fait passer un excellent moment de lecture. Alors je n’ai pas trop hésité.

~

Un bon moment de lecture

C’est ce que j’en retire lorsque je repense à cette histoire. On rentre facilement dans l’intrigue, l’action est là et les dialogues créent une fluidité et un texte aéré et agréable à lire.

C’est l’impression globale que j’en retire lorsque je repense à cette histoire. L’intrigue est agréable, intéressante à suivre et pleine de surprises qui m’ont donné envie de la lire jusqu’à la fin. L’auteure nous entraîne dans des péripéties à travers tout Londres à la rencontre de personnages des plus classiques et bien comme il faut aux plus inattendus et… socialement importants.

J’ai apprécié l’atmosphère bien particulière de scènes les plus riches en tension. Drame, urgence et peur sont rendus avec talent et m’ont fait ressentir toutes ces émotions primales avec une intensité à peine inférieure à celle des protagonistes.

Concernant les protagonistes… C’est là que le bât blesse à mes yeux. Nos héros sont présentés de manière trop superficielle et avec beaucoup de clichés : le Français (trop) râleur et l’Anglais (trop) plein de retenue. Ils ne sont pas déplaisants en soi mais leurs interactions ont tendance à tourner en rond et en deviennent malheureusement un peu lassantes. La teneur de la majeure partie des dialogues se résument à des disputes.

J’ai toutefois apprécié les personnages féminins de cette histoire. Ce sont elles les véritables héroïnes, elles qui font avancer l’histoire. Humaines, reines ou sorcières, elles se montrent pleines d’astuce, d’instinct et de vie. Si je regrette encore une fois le manque de profondeur sur l’histoire de ces protagonistes – en particulier Anna et Maggie, leur présence m’a été très agréable. Elles sont plutôt bien campées et mériteraient des aventures à elles seules.

Difficile de classer ce petit roman : steampunk mais pas trop, fantastique, fantasy et un peu policier dans l’enquête menée. Si j’étais un peu perplexe au début de l’histoire, j’ai fini par vraiment apprécier l’utilisation des légendes arthuriennes et d’une créature fantastique dans l’intrigue. C’est à mon sens ce qui constitue la véritable originalité de Cuits à point.

~

#En bref

Cuits à point est une bonne histoire qui vous fera passer un agréable moment. Ne vous attardez pas sur les échanges stériles des deux hommes et concentrez-vous sur les fortes personnalités féminines mises en valeur, c’est un conseil d’amie !

Cuits à point.- Élodie Serrano.- Ed. Actusf.- Coll. Bad Wolf.- Disponible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *